Bouygues Telecom : feu vert sous conditions pour le rachat d’Euro Information Telecom

Spread the love
  • Yum

Bouygues Telecom : feu vert sous conditions pour le rachat d'Euro Information Telecom

En juin dernier, Bouygues Telecom annoncait un accord avec le Crédit Mutuel pour le rachat de sa filiale Euro-Information Telecom (EIT), qui chapeaute les opérateurs virtuels (MVNO) NRJ Mobile, Auchan Télécom, Cdiscount Mobile, CIC Mobile et Crédit Mutuel Mobile. Après plusieurs mois de tractations, l’Autorité de la concurrence vient de donner son feu vert à cette opération, qui s’accompagne par ailleurs d’un accord de distribution des offres de Bouygues Telecom au sein du réseau des 4 200 agences bancaires du groupe CIC/Crédit Mutuel.

Comme toujours, le diable se cache dans les détails. Si le gendarme de la concurrence a écarté tout risque d’atteinte à la concurrence sur le marché de la distribution de produits et de services de téléphonie mobile, il a en revanche pointé des risques d’atteinte à la concurrence sur le marché de l’offre de gros. Traduction : si ce rachat ne fait pas peser de risques sur le marché du détail au vu de la concurrence qui s’y joue, il pourrait entrainer à terme la disparition de l’offre de gros proposée par EIT auprès de certains opérateurs virtuels concurrent et assécher ainsi ce marché.

“Afin de répondre à cette préoccupation, Bouygues Telecom a souscrit des engagements visant à assurer, à l’issue de l’opération, le maintien d’une offre de gros équivalente à l’offre actuelle d’EIT”, a fait savoir l’Autorité de la concurrence, qui devrait bientôt donner plus de détails sur les engagements souscrits par l’opérateur pour maintenir les offres d’EIT sur le marché de gros des opérateurs virtuels.

publicité

Une opération valorisée entre 670 et 855 millions d’euros

Pour rappel, EIT est un MVNO lancé en 2005 sous la marque NRJ Mobile qui vise les 15-18 ans et les seniors avec des offres spécifiques. Les offres de ses différentes marques d’opérateurs virtuels sont commercialisées via les enseignes de retail ou de e-commerce, mais aussi sur le réseau bancaire de sa maison-mère, le groupe Crédit Mutuel. De quoi attirer les clients hors des boutiques dédiées des grands opérateurs télécom.

« Le prix d’acquisition comprend une part fixe de 530 millions d’euros payable au closing et une part complémentaire comprise entre 140 et 325 millions d’euros », indiquait en juin la direction de Bouygues Telecom. Le montant total du rachat devrait donc être compris entre 670 et 855 millions d’euros.

Cette opération à Bouygues Telecom de renforcer son parc de plus de 2 millions de clients. Pour rappel, l’opérateur compte aujourd’hui 12 millions de clients mobiles et surfe sur une bonne lancée après avoir enregistré 455 000 nouveaux clients depuis fin 2019, dont 181 000 sur le seul troisième trimestre 2020. La direction de Bouygues Telecom a récemment dévoilé le contours de ses forfaits 5G après avoir allumé début décembre son réseau mobile de nouvelle génération dans 20 grandes villes françaises (comme Lyon, Montpellier, Nancy ou encore Dijon).

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: