Blanquer, en visite à Montpellier, révèle le taux de réussite record au bac général 2021 avec 95,2 % – Midi Libre

Spread the love
  • Yum

Le ministre de l’Education nationale était à Montpellier ce mardi 6 juillet. Il a dévoilé le taux de réussite au bac, historiquement haut, avant rattrapage. Il est encore supérieur à celui de 2020. 

Le taux de réussite du bac 2021 avant ratrappage au niveau national est de 95,2 %, en hausse de 0,4 point par rapport à celui de 2020, a révélé le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer en exclusivité à Midi Libre.

Ce taux historiquement haut s’explique par la très grande part de contrôle continu, plus de 80 % cette année, en raison de la réforme de l’épreuve et de la pandémie, qui avait contraint d’annuler des épreuves en mars.

Pour le bac technologique, le taux de réussite 2021 est de 89 % et pour le bac professionnel de 82 %.

703 700 candidats se sont présentés à la session de juin, tous baccalauréats confondus : 54 % en voie générale, 20 % en séries technologiques et 26 % en voie professionnelle. Le nombre de candidats présents est en baisse de 10 300 par rapport à juin 2020. 30 000 candidats sont ajournés (4,3 %) soit 1,6 point de plus qu’en juin 2020. Ce sont 36 700 candidats qui pourront se présenter au second groupe d’épreuves à partir de demain. Leur proportion parmi les candidats présents à l’examen (5,2 %) est stable.

La mobilisation des professeurs soulignée

“Ce qui était important, c’est que ce baccalauréat puisse se tenir et que nos lycéens puissent être en situation de travailler et de passer l’examen. Nous y sommes parvenus grâce à l’exceptionnelle mobilisation de tous, proviseurs, professeurs et personnels de l’éducation nationale”, s’est félicité le ministre, de passage à Montpellier pour une réunion au rectorat sur les thèmes de la laïcité, les valeurs républicaines, l’école hors contrat, le harcèlement scolaire et la lutte contre la violence à proximité des établissements.

Dans un entretien accordé à Midi Libre, Jean-Michel Blanquer a dressé un bilan de cette année perturbée par le Covid et qui marquait le début de sa réforme des lycées et du bac. “Une réforme nécessaire, qui a pour but de tirer tous les élèves vers l’excellence, a-t-il réaffirmé, même si nous avons été obligés de passer à plus de contrôle continu en raison de la situation sanitaire. Nous avons eu des remontées très positives de ce qu’a représenté le grand oral, sur le fond.”

Un taux de vaccination de 70 % chez les enseignants

Le ministre a également évoqué la situation sanitaire et la perspective d’une 4e vague épidémique qui pourrait perturber la rentrée scolaire de septembre. “Nous ferons le point fin août en fonction de la situation sanitaire” a-t-il expliqué, misant beaucoup sur la vaccination des jeunes. “Nous mettons en place une grande campagne pour la vaccination des 12-18 ans”  a-t-il insisté. Concernant la vaccination des professeurs, il ne se dit pas favorable à une vaccination obligatoire, estimant avoir “de bons retours sur les taux de vaccination des enseignants”, de l’ordre de 70 %.

Leave a Reply

%d bloggers like this: