Birdwatch : Twitter dégaine un nouvel outil contre les fake news

Spread the love
  • Yum

C’est une expérience qui ne manque pas d’audace. Twitter vient d’annoncer le lancement de Birdwatch, une nouvelle fonctionnalité de lutte contre la désinformation. Pour l’heure, l’expérience est limitée aux États-Unis et elle permet à des utilisateurs volontaires de signaler les tweets qui diffusent des fausses nouvelles. Ils sont également en mesure d’apposer une note à ces publications pour apporter du contexte.

« C’est un modèle qui vaut la peine d’être essayé »

Dans un premier temps, ces commentaires ne sont visibles que par les comptes qui participent à cette initiative. Ils n’apparaissent pas directement sur Twitter mais sur un portail dédié à Birdwatch.

Dans un billet de blog, Keith Coleman, vice-président de l’entreprise, est revenu plus en détail sur les fondements de ce projet : « les usagers apprécient que les notes viennent de la communauté (plutôt que de l’autorité centrale de Twitter), et le fait que les notes apportent du contexte pour les aider à comprendre et évaluer un tweet (plutôt que de se concentrer sur des étiquettes comme ‘vrai’ ou ‘faux’) »

On peut aussi voir dans cette nouvelle fonctionnalité, une réponse aux nombreuses critiques adressées à la compagnie suite au bannissement de Donald Trump. Certains ont estimé qu’il intervenait bien trop tard. Pour d’autres au contraire, il s’agit d’un acte de censure intolérable d’une personnalité élue par un entreprise privée.

Keith Coleman a bien conscience des difficultés d’une modération d’ordre communautaire. Il précise à ce sujet : « Nous savons que cela peut être compliqué et parfois avoir des problèmes, mais nous pensons que c’est un modèle qui vaut la peine d’être essayé. »

L’an dernier, Twitter a apporté de nouvelles fonctionnalités dans le but de lutter contre la désinformation. Ainsi, le réseau social a notamment amélioré ses outils de signalement des contenus trompeurs.

4.5 / 5

17,4 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: