Bientôt, des puces Microsoft pour contrer les nouveaux MacBook ?

Spread the love
  • Yum

Cette année, Apple a débuté la transition des Macs des puces Intel vers des puces Apple Silicon basées sur les technologies d’Arm. Cela permet à la firme de Cupertino de proposer des ordinateurs plus performants qui consomment moins d’énergie. En même temps, Apple dépend moins d’Intel pour le développement de son offre.

Mais il est important de noter que les nouveaux MacBook annoncés par Apple au dernier trimestre 2020 ne sont pas les premiers ordinateurs utilisant des puces basées sur les technologies d’Arm à la place des puces Intel. Microsoft, par exemple, propose déjà une version Arm de Windows 10 qui fonctionne sur des machines utilisant des processeurs développés par Qualcomm (et très proches des processeurs utilisés par les smartphones Android).

Microsoft va-t-il s’inspirer d’Apple ?

Et visiblement, comme Apple, Microsoft veut aller plus loin dans cette démarche, en concevant ses propres puces pour les ordinateurs. C’est en tout cas ce qui est suggéré par une nouvelle rumeur évoquée par un article de Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier.

Plus précisément, Microsoft utiliserait les designs d’Arm afin de produire un processeur qui pourra être utilisé dans ses data centers, ainsi qu’un autre processeur qu’il pourrait utiliser sur certains de ses ordinateurs Surface. Néanmoins l’utilisation de processeurs Microsoft pour les serveurs serait plus probable que pour les ordinateurs Surface.

Microsoft ne confirme pas ces rumeurs. Mais interrogé par les médias, voici ce qu’a déclaré le responsable de la communication de la firme de Redmond, Frank Shaw : « Le silicium étant un élément fondamental de la technologie, nous continuons à investir dans nos propres capacités dans des domaines tels que la conception, la fabrication et les outils, tout en encourageant et en renforçant les partenariats avec un large éventail de fournisseurs de puces. »

Pour le moment, il ne s’agit que de rumeurs

Intel se montre également confiant malgré ces rumeurs. « L’incroyable demande d’informatique alimentée par de nouvelles charges de travail telles que l’IA entraîne davantage d’expérimentation sur le silicium dans le cloud. En nous appuyant sur des décennies d’innovation dans l’écosystème x86, nous nous engageons à fournir aux clients les meilleurs processeurs du monde et de nouveaux produits, des GPU aux puces IA », indique l’entreprise dans un communiqué relayé par Bloomberg.

« Sur ce marché en expansion, nous prévoyons gagner des parts dans de nombreux domaines tels que la formation à l’IA, les réseaux 5G, les graphiques et la conduite autonome », peut-on aussi lire dans ce communiqué d’Intel.

On notera d’ailleurs que si Microsoft propose une version Arm de Windows, et collabore avec Qualcomm pour proposer des PC utilisant des puces Snapdragon à la place des puces Intel, la firme de Redmond continue aussi de proposer des ordinateurs Surface utilisant des processeurs Intel. Aussi, il est possible que si Apple évoque une transition, Microsoft ait une vision différente : un écosystème dans lequel les ordinateurs avec puce Arm, et ceux avec puce Intel peuvent coexister.

Leave a Reply

%d bloggers like this: