Bien plus de publicités arrivent dans les vidéos Facebook (et les Stories)

Spread the love
  • Yum

Facebook vient d’annoncer à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle, c’est qu’il va faciliter l’accès à ses moyens de monétisation de vidéo aux créateurs. La mauvaise nouvelle, c’est que cette initiative pourrait augmenter le nombre de publicités que vous voyez lorsque vous regardez des vidéos ou quand vous défilez les Stories (mais au moins, cela permettra à vos influenceurs préférés de gagner plus d’argent).

Dans un billet de blog, Yoav Arnstein, directeur de la monétisation sur l’application Facebook, annonce une série d’initiative visant à aider les créateurs de contenus à diversifier leurs sources de revenus. En effet, comme YouTube, Facebook permet aux créateurs de générer des revenus sur la plateforme.

Et les revenus générés par les créateurs sur Facebook ne cessent de croitre. « […] ces efforts ont un impact. De 2019 à 2020, le nombre de créateurs de contenu gagnant l’équivalent de 10000 USD par mois a augmenté de 88% et les créateurs de contenu gagnant 1000 USD par mois ont augmenté de 94% (ajustement de la parité de pouvoir d’achat basé sur le facteur de conversion de la Banque mondiale) », révèle Yoav Arnstein.

La monétisation sera possible sur plus de vidéos

Et afin de soutenir davantage ces créateurs, Facebook annonce quelques nouveautés. Par exemple, le réseau social permettra aux créateurs de monétiser plus de vidéos avec des publicités.

Désormais, il est possible de gagner de l’argent en publiant des vidéos d’une durée d’une minute, avec des interruptions publicitaires qui peuvent se lancer après les 30 premières secondes. Jusqu’à présent, les vidéos devaient durer au moins trois minutes pour que la monétisation soit disponible.

Bientôt, il pourrait même être possible pour un créateur de générer des revenus en publiant… des Stories. Dans les prochaines semaines, Facebook va tester la possibilité pour ces créateurs de monétiser les Stories en y ajoutant des publicités qui ressemblent à des autocollants. D’autre part, Facebook pourrait utiliser cette nouvelle forme de publicité pour permettre aux créateurs de monétiser les vidéos très courtes.

Facebook vient également de revoir ses critères d’éligibilité pour son programme de monétisation, dans le but de permettre à plus de créateurs d’accéder à ces programmes.

Monétiser les vidéos en direct sera également plus facile

Facebook a aussi développé un programme permettant de monétiser les vidéos en direct avec les mêmes formats de publicités, appelés in-stream ads, que celui des vidéos à la demande. Néanmoins, jusqu’à présent, ce programme n’était accessible que sur invitation.

Mais la bonne nouvelle, pour les créateurs, c’est que Facebook déploie maintenant cette possibilité de monétiser les vidéos en direct avec des publicités in-stream. « Pour bénéficier de nos publicités InStream pour les vidéos en direct, les créateurs de contenu doivent avoir 60 000 minutes visionnées en direct au cours des 60 derniers jours, en plus de répondre aux exigences du programme de vidéo à la demande. La durée de visionnage ou les mises en ligne de vidéos mises en ligne croisée ne comptent pas pour la qualification pour les deux programmes », explique Yoav Arnstein.

Des améliorations pour les alternatives à la publicité

Grâce à ces modifications de ses programmes de monétisation via la publicité, Facebook espère aider les créateurs à y avoir accès plus facilement, tout en veillant à ce que les créateurs respectent les règles imposées par le réseau social pour cette monétisation. Mais la publicité n’est pas le seul moyen de générer des revenus via les vidéos Facebook.

Et cette semaine, le réseau social annonce aussi des améliorations pour les alternatives à la publicité. Par exemple, Facebook indique qu’il va améliorer le système utilisant des « étoiles » pour permettre aux fans d’une page d’envoyer de l’argent à celle-ci.

Afin d’inciter plus d’utilisateurs à utiliser ce mécanisme pour rémunérer leurs créateurs préférés, Facebook va investir 7 millions de dollars pour distribuer des étoiles gratuites. « Au cours de certaines diffusions en direct sur lesquelles les étoiles sont activées, certaines personnes verront une offre de réclamation d’étoiles gratuites qu’elles peuvent envoyer à leur discrétion à leurs créateurs de contenu préférés pour améliorer leur visibilité et leur connexion avec le créateur et augmenter les revenus des créateurs », peut-on lire dans l’annonce de Facebook.

Facebook a aussi annoncé la disponibilité de la fonctionnalité qui permet d’organiser des événements virtuels payants dans plus de pays.

3.6 / 5

108,2 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: