Biélorussie : Une intervention russe serait « le pire » qui puisse arriver, déclare Macron – 20 Minutes

Spread the love
  • Yum
Une manifestation à Minsk (Biélorussie), le 18 août 2020. — VSPress/SIPA

Une intervention russe en Biélorussie serait « le pire » qui puisse arriver, a prévenu ce vendredi le président de la République Emmanuel Macron lors d’une rencontre avec l’Association de la presse présidentielle à Paris. « Toute intervention extérieure en Biélorussie (…) conduirait à internationaliser cette question », et « le pire est l’intervention russe », a déclaré le chef de l’Etat, alors que son homologue russe Vladimir Poutine s’est dit prêt jeudi à déployer des forces dans ce pays voisin si la situation dégénère.

Avec la chancelière allemande Angela Merkel, « nous ne voulons pas avoir la réitération de ce qui s’est passé en Ukraine », a insisté Emmanuel Macron.

La voie de la médiation

Pour le chef de l’Etat français, toute intervention extérieure « serait malvenue ». « Notre volonté est d’engager la Russie dans un dialogue sur la Biélorussie et de nous aider à convaincre le président Loukachenko de la nécessité d’accepter une médiation de l’OSCE » (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), a-t-il poursuivi.

« Ce que le président Poutine a pu dire à la chancelière Merkel et à moi-même, c’est que lui était favorable à une médiation OSCE mais pas le président Loukachenko. Donc il a des efforts à faire pour nous aider en ce sens », a martelé Emmanuel Macron.

« Respecter les choix démocratiques »

Le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell a déjà appelé Moscou ce vendredi à s’abstenir d’intervenir dans la crise en Biélorussie et à « respecter les choix démocratiques » du peuple biélorusse.

Vladimir Poutine, dont le pays joue un rôle-clé pour résoudre cette crise, s’est dit prêt à déployer des forces en Biélorussie si la contestation post-électorale devait y dégénérer, tout en appelant les parties à un règlement négocié.

Alexandre Loukachenko avait affirmé mi-août avoir reçu une promesse d’« aide » de Moscou pour préserver la sécurité de son pays.

7 partages

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *