Belgique et Portugal, les prochains défis de la banque Nickel

Spread the love
  • Yum

Compte courant

Conditions : Aucune

Frais annuels : 20 €  •  Dépôt initial : 0 €

Dépôt de chèques : ✘  •  Dépôt d’espèces : ✔

Carte bancaire

Coût mensuel de la carte : 0 €

Retraits zone euro : 0,5€ chez un buraliste, 1€ au DAB  •  Paiements zone euro : Gratuits

Retraits en devises : 2€ par transaction  •  Paiements en devises : 1€ par transaction

Cartes proposées

EN VOIR +

1

La Banque Nickel commence à relever la tête de 2020. La semaine dernière, l’établissement a annoncé son plan pour se déployer en Belgique et au Portugal l’année prochaine, alors qu’elle commençait à ouvrir ses premiers comptes bancaires en Espagne. L’année écoulée aura été très positive avec jusqu’à 44 000 ouvertures de comptes en France en octobre, mais son calendrier de nouveautés a pris un certain retard.

De grosses ambitions à l’étranger

À l’approche des deux millions de clients français, la banque Nickel semble particulièrement ambitieuse sur son modèle à l’étranger. D’ici 2024, elle souhaite 700 000 clients en Espagne. Dans cinq ans, ses nouveaux déploiements lui vaudront 300 000 ouvertures de comptes en Belgique et 450 000 au Portugal.

Pour pouvoir être opérationnelle l’année prochaine cependant, la banque va devoir mettre les bouchées doubles pour trouver ses réseaux de partenaires. Pour l’heure, ils ne semblent pas être trouvés encore. Ces discussions devraient particulièrement animer son calendrier au cours de ces prochains mois, en plus de la mise en place de ses nouveautés en France, auparavant planifiées pour 2020.

Un calendrier en retard en France

Au mois de novembre, Presse-citron s’était entretenu avec la directrice déléguée Marie Degrand-Guillaud et le chef de produit Adrien Bonhomme pour faire le point sur les nouveautés de la banque Nickel au cours de l’année. Le constat principal : l’absence de la sortie d’une carte bancaire dite « intermédiaire » annoncée pour l’été.

« Certains projets ont du retard, dont la carte bancaire », reconnaissaient ses responsables. En guise d’explication, l’établissement avait dû « prioriser différemment ».

Pour le second semestre en revanche, ses clients pouvaient découvrir une nouvelle solution pour faciliter l’envoi de cash à l’étranger avec un partenariat avec Ria Money Transfer. L’ouverture d’un compte à la banque Nickel élargissait son accessibilité avec 190 passeports acceptés.

Découvrir la Banque Nickel

“D’une autre envergure” en 2024

La banque Nickel est considérée comme une néo-banque malgré son rachat par BNP Paribas. Sa stratégie, visant les interdits bancaires et les étrangers particulièrement, se résume à un compte courant livré avec une carte bancaire et une application mobile.

À la différence de ses concurrents, pour pouvoir aller chercher de nouveaux clients, elle capitalise depuis son lancement sur le réseau de buralistes, auxquels elle propose de souscrire pour pouvoir y installer des bornes physiques pour déposer des chèques, ouvrir un compte, et réaliser quelques opérations simples.

À Presse-citron, Marie Degrand-Guillaud annonçait que Nickel sera « d’une toute autre envergure » en 2024. Cela passera donc par un service paneuropéen pour commencer, mais aussi par l’augmentation du nombre de services pour répondre à un objectif que la banque Nickel s’était fixé en début d’année dernière : « être le compte principal de nos clients », ce qui serait « déjà le cas pour 60% d’entre eux ». Un moyen de s’écarter de l’étiquette de “néo-banque”, pour se comparer aux banques en ligne.

Leave a Reply

%d bloggers like this: