Aux Etats-Unis, Samsung rafle un contrat record pour déployer le réseau 5G de Verizon

Spread the love
  • Yum

Aux Etats-Unis, Samsung rafle un contrat record pour déployer le réseau 5G de Verizon

Samsung commence à faire son trou en temps qu’équipementier réseau. Le géant coréen a en effet conclu un accord record de fourniture d’équipements de réseau avec l’opérateur américain Verizon et met ainsi un pied sur l’immense et très convoité marché nord-américain. Ce contrat, qui doit conduire Samsung à assurer le déploiement et la fourniture du réseau 5G de l’opérateur américain a été valorisé à 6,6 milliards de dollars, comme l’a confirmé le groupe sud-coréen, ce qui équivaut à environ 3,43 % des revenus qu’a généré la firme en 2019. Le contrat expirera le 31 décembre 2025.

“Nous sommes heureux d’étendre notre partenariat de longue date avec Verizon pour faire progresser l’évolution de leur réseau de nouvelle génération. Avec ce dernier contrat stratégique à long terme, nous allons continuer à repousser les limites de l’innovation 5G pour améliorer l’expérience mobile des clients de Verizon”, a fait savoir le géant coréen, interrogé par la rédaction de ZDNet

“Samsung est un pionnier de l’innovation en matière d’ondes millimétriques, de sub-6 et de RAN virtualisé, et un leader des solutions 5G de bout en bout – des puces aux réseaux en passant par les appareils. Nous sommes ravis de continuer à proposer des technologies de réseau de pointe qui permettront d’étendre les possibilités offertes par la 5G”, fait valoir la société pour justifier le choix de Verizon, qui aurait aussi pu se tourner vers ses concurrents européens Nokia ou Ericsson pour équiper son réseau 5G.

publicité

Des ambitions à la baisse pour Samsung

L’accord confirmé est probablement le plus gros contrat de la branche réseau de Samsung, qui entend bien surfer sur les difficultés actuelles rencontrées par Huawei, dont l’activité hors des frontières chinoises est entravé par les réticences des gouvernement sur fond de soupçons d’espionnage au profit de Pékin, pour se refaire une santé. Pour rappel, Samsung est un membre fondateur de l’Open RAN Policy Coalition, un groupe largement considéré comme une coalition “anti-Huawei”.

Si l’activité réseau de Samsung a été l’une des premières à fournir des équipements de réseau 5G sur son pré-carré sud-coréen, cette branche ne se porte toutefois pas au mieux et n’a pour l’heure pas réussi à rivaliser avec Huawei ou Ericsson. La branche réseau du fabricant coréen avait pourtant misé gros sur la 5G. Désireux de s’approprier de nouvelles parts de marché sur ce segment,  Samsung a ainsi commencé à déployer un plan d’investissement de 22 milliards de dollars sur trois ans dans la technologie mobile 5G et d’autres domaines.

Las, selon des sources internes interrogées par ZDNet, les ventes de la branche réseau de Samsung en 2020 ont ralenti par rapport à 2019 en raison de l’impact de la crise sanitaire, et l’entreprise vise aujourd’hui un redressement à compter de 2021. Pour rappel, Huawei est toujours en tête du classement des équipementiers réseaux mondiaux avec une part de  marché chiffrée à
26,2 % en 2019 par le cabinet d’études de marché IHS Markit, devant le suédois Ericsson avec 23,4 % et Samsung avec 23,3 %.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *