Aux Etats-Unis, la FTC examinera les acquisitions antérieures d’Alphabet, Amazon, Apple, Facebook et Microsoft

Spread the love
  • Yum

Aux Etats-Unis, la FTC examinera les acquisitions antérieures d'Alphabet, Amazon, Apple, Facebook et Microsoft

Alphabet, Amazon, Apple, Facebook et Microsoft vont devoir communiquer à la Federal Trade Commission (FTC) des informations sur leurs acquisitions qui n’ont pas été signalées aux agences antitrust au cours des dix dernières années. Il s’agit de transactions dont la taille ne faisait pas obligation aux acquéreurs de les signaler aux autorités antitrust. L’année dernière par exemple, Tim Cook avait déclaré qu’Apple achète en moyenne une entreprise toutes les deux ou trois semaines mais n’en fait pas l’annonce car il s’agit principalement de recruter des talents et de renforcer sa propriété intellectuelle. Une stratégie également appliquée par d’autres grands noms de la high-tech. 

La FTC veut exploiter ces informations pour observer les tendances en matière d’acquisitions et voir si certaines ont pu engendrer des problèmes de concurrence. L’agence gouvernementale veut notamment comprendre de quelle manières les données, notamment les données clients des entreprises absorbées, sont exploitées ultérieurement et comment les actifs sont intégrés. “Beaucoup de ces fusions passent inaperçues. Les ordonnances de la FTC permettront de comprendre pourquoi les conseils d’administration dépensent des milliards pour nos données personnelles”, a expliqué l’un des commissaires de la FTC. (Eureka Presse)

publicité

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *