« Le bluetooth, c’est le cancer de l’audio ! » me disait ma grand-mère encore récemment, après avoir essayé les AirPods. Car le norme sans-fil, bien que très économe en énergie, est tout simplement inadaptée au monde de l’audio.Comme vous le savez, le marché en a malheureusement décidé autrement, si bien que99,9% des casques et écouteurs sans-fil du marché fonctionnent désormais en bluetooth. Année après année, les constructeurs ont tout de même permis à la norme de progresser, aussi bien en terme de qualité (AAC, Apt-X) que sur le plan de la latence -ce décalage entre le son et l’image inhérent au monde sans-fil et très présent en bluetooth. Mais il y a encore beaucoup de fausses promesses, notamment sur Mac et iOS !

Qualité audio : SBC, AAC ou aptX ?

En Bluetooth, il existe 3 principaux codec : le SBC, norme antique pour diffuser le son, dont la qualité est assez médiocre. L’AAC, que l’on connait bien, car il est utilisé à foison (sur iTunes, Apple Music, YouTube…) ; il offre une qualité très convenable pour du son compressé. Enfin, dernier arrivé, l’aptX de Qualcomm, promet une qualité audio comparable à l’AAC, avec des débits élevés, jusqu’à 48kHz / 24bit LPCM pour la version HD.

Sur Mac/iOS, la prise en charge de l’AAC est généralement assez efficace. Les AirPods diffusent par exemple toujours en AAC, sans besoin d’effectuer un quelconque réglage. On peut d’ailleurs le vérifier dans le menu Bluetooth en appuyant sur la touche « OPTN » :

Pour autant, certains casques certifiés AAC ne vont pas utiliser le bon codec, mais le SBC ! On l’a récemment vu dans notre vidéo (ci-dessous) du test des Funcl, bloqués en SBC quelque soient les régalages :

En bidouillant un peu, je suis finalement arrivé à forcer l’AAC. Mais ce fut compliqué : il faut télécharger les outils de développement (Additional Tools for Xcode), puis lancer l’utilitaire « Bluetooth Explorer », et le paramétrer comme ceci :

Pour avoir de l’AAC, j’ai ensuite dû redémarrer la machine, et surtout, supprimer l’entrée audio des écouteurs (la régler sur le micro interne, par exemple), mais aussi cocher l’option « Disable handsfree profile ».

Sur iOS, impossible de savoir quel codec est utilisé par défaut, même si nos oreilles auraient tendance à dire qu’il s’agit bien de l’AAC (la différence n’est pas toujours très nette en fonction du fichier original et surtout, de la qualité des écouteurs eux-mêmes).

Reste enfin l’aptX, développé par Qualcomm, et qui propose une qualité voisine de l’AAC. Mais là encore, c’est compliqué : ce codec n’est pas géré par iOS et sur Mac, il faut le forcer avec les outils de développement. Dans son test des Momentum True Wireless de Sennheiser, June a réussi a activer ce format, mais il aura bataillé dur : pour que l’aptX soit actif, il a fallu déconnecter tous les périphériques Bluetooth ! De mon côté, impossible d’avoir de l’aptX avec mes Funcl, qui semblent pourtant fonctionner sous Android.

Malgré tous mes efforts, impossible d’avoir de l’aptX avec les Funcl, censés pourtant le gérer !

Pire, macOS ne gère pas la version aptX HD, format pour lequel il faut une licence d’utilisation. Vu les tensions entre les deux firmes, il y a bien peu de chance qu’Apple concède un jour des royalties à Qualcomm pour un format audio !

Latence : problème à moitié (ou pas du tout) réglé

La latence, c’est le temps que va mettre le son à aller de votre appareil à vos oreilles. Quasiment nulle avec un fil (on parle de quelques millisecondes), elle passe facilement autour de 300ms avec du Bluetooth. Un tel délais correspond par exemple à 8 images d’un film à 24FPS, voire à un mot court (1 ou 2 syllabes). Une vidéo est donc difficilement regardable avec un casque bluetooth qui offre un décalage d’un tiers de seconde, même si certaines personnes acceptent malgré tout la contrainte.

Pour pallier ce problème, il n’y a pas 36 solutions : il faut retarder la diffusion du film par rapport à l’audio, ce que fait très bien Apple sur Mac et iOS lorsque les applications utilisent les bibliothèques intégrées. Lancez une vidéo YouTube avec les AirPods et vous ne verrez aucun décalage, grâce à cette astuce !

Evidemment, ça ne fonctionne pas pour tout : si vous faites de la musique, des jeux vidéos, du montage, bref, une activité dite « temps réel », il faut que le son soit diffusé sans latence (ou presque) et là, le casque filaire reste quasiment obligatoire. Il existe bien des technologies sans-fil propriétaires (hors bluetooth) très efficaces (pour les micros scéniques, par exemple), mais elles nécessitent des adaptateurs de chaque côté.

Reste la solution « aptX Low Latency », un système qui atténue fortement la latence, autour de 40ms. C’est souvent suffisant pour un film, mais pas assez pour un musicien, un joueur ou un monteur vidéo. « Votre cerveau ne peut pas faire la différence entre un délai de 0 et 100 ms » affirme Qualcomm sur son site. Pourtant, on dit souvent qu’entre 10 et 15ms, la plupart des musiciens seront perturbés durant leur jeu… Ce format reste donc intéressant, mais est encore inadapté à certains usages.

Autre déconvenue, rien de tel n’est disponible sur Mac, faute de licence : comme pour la version HD, l’aptX Low Latency n’est pas utilisable sur macOS. En clair, le bluetooth offre pour le moment beaucoup trop de lantence sur Mac pour envisager faire de petits montages vidéo ou même jouer à des jeux sans être gênés par le décalage.