© iStock – Panama7. L’effet domino craint par les équipementiers réseau chinois (et surtout Huawei), suite à leur exclusion de nombreux appels d’offres aux États-Unis, en Australie ou Nouvelle-Zélande, est en train de se produire. Après le Royaume-Uni hier, c’est au tour du Japon d’envisager la mise au ban de Huawei et ZTE, une fois encore au titre…