Attestation de déplacement : la cohue des débuts

Spread the love
  • Yum

Attestation de déplacement : la cohue des débuts

Depuis lundi, tous les français qui souhaitent s’éviter des ennuis avec les autorités en cas de sortie doivent en théorie présenter une attestation remplie et signée indiquant le motif de leur déplacement. L’attestation est téléchargeable directement depuis le site du ministère de l’intérieur, mais de nombreux sites tiers ont été mis en ligne, certains proposant de télécharger une simple copie du formulaire en pdf, tandis que d’autres proposent de le remplir directement en ligne.

Une profusion qui a conduit la CNIL a tirer la sonnette d’alarme : dans un tweet, la commission indique que « de nombreux sites non officiels proposent l’attestation de déplacement dérogatoire mais en profitent pour collecter vos données personnelles » et invite les utilisateurs à télécharger l’attestation directement depuis le site officiel du ministère.

publicité

Tous pourris ?

Cette alerte a été relayée par le ministère de l’Intérieur lui-même et par d’autres organismes incitant les internautes à faire preuve de prudence. Et cela peut se comprendre, au vu de la profusion de sites malveillant exploitant le thème du coronavirus qui apparaissent depuis plusieurs semaines. « On a vu de nombreux sites de ce type apparaître ces derniers jours, mais tous ne sont pas forcément malveillants », explique Jérôme Notin de cybermalveillance.gouv.fr. C’est notamment le cas de covidfrance.com : ce site a été mis en ligne lundi et son créateur explique avoir simplement voulu aider les gens. « Comme beaucoup de gens, j’ai rejoint ma famille à la campagne il y a une dizaine de jours. Sauf que là-bas, je n’avais pas d’imprimante. La gendarmerie avait l’air de dire qu’on pouvait digitaliser le formulaire, donc j’ai mis en place un service qui permet de remplir le formulaire en ligne, de le signer et d’en obtenir une copie complétée et numérique. »

Sur ce point, le service a fait les frais de la communication un peu erratique du gouvernement au sujet de l’attestation : si dans un premier temps les autorités ont laissé entendre qu’une version numérique du formulaire présentée sur un smartphone pouvait suffire, le gouvernement a fait marche arrière sur ce sujet dès mardi. L’attestation doit être présentée sur papier, qu’elle soit imprimée ou bien rédigée à la main. « C’est quelque chose que j’ai pris en compte sur le site, j’avertis les utilisateurs que l’attestation doit être présentée sur papier et que les utilisateurs ne doivent sortir qu’en cas de besoin », précise Jean Martial, l’administrateur du site. Il assure également qu’il ne collecte pas les données personnelles des utilisateurs et que son site ne conserve aucune trace.

« Je voulais simplement rendre tout ça plus pratique et peut-être plus écologique. Pour l’écologie c’est un peu raté du coup, mais le site vise à simplifier le processus, je voulais simplement aider les gens », poursuit l’administrateur.

Si on peut se rassurer en rappelant que tous les sites tiers ne sont pas forcément malveillants, la vigilance est néanmoins de mise. De nombreux cybercriminels exploitent les peurs à l’égard du coronavirus pour leurs campagnes d’escroqueries et les sites tiers, tenus par des particuliers, sont potentiellement vulnérables à des piratages : les campagnes d’attaques visant wordpress sont nombreuses et un site de ce type pourrait facilement être détourné de son but premier, à l’insu même de son créateur. Au moindre doute, mieux vaut donc faire un tour sur le site du ministère de l’Intérieur ou recopier une attestation écrite à la main.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *