Attention, ces 450 applications n’ont vraiment rien à faire sur votre smartphone

Spread the love
  • Yum

Le secteur des applications mobiles a connu une incroyable explosion au cours de l’année 2020. La pandémie a poussé les gens à passer plus de temps chez eux et aussi sur leur smartphone. Mais cette situation génère aussi de nombreux risques pour les utilisateurs. Certains tentent ainsi de cloner le succès d’un jeu comme Among Us, quand d’autres tentent d’escroquer les internautes notamment sur les applications de rencontre. Mais derrière ces menaces “évidentes”, d’autres plus insidieuses sont toujours plus nombreuses. C’est ce que met en exergue le rapport des chercheurs du site ExpressVPN. 

Des applications qui vous suivent à la trace

Concrètement, selon l’étude menée, 450 applications contiennent des trackers douteux. Et on ne parle pas de petites applications méconnues du grand public. Elles ont, au total, été téléchargées plus de 1,7 milliard de fois à travers le monde. La liste complète des applications est disponible sur GitHub. Sur ces 450 applications, 305 seraient encore disponibles en ligne à la fin du mois de janvier 2021 et contiennent un tracker visant à localiser en permanence les utilisateurs. Or, les internautes qui téléchargent ces applications ne sont pas toujours au courant de la situation.

Parmi les applications concernées, on en trouve 42 qui sont des services de messagerie, cumulant près de 187 millions de téléchargement. Bien sûr, il ne s’agit pas Telegram ou Signal qui ont reçu une attention particulière du grand public récemment. On parle plutôt de “contrefaçons”. Ainsi Telegramy espère piéger ceux qui veulent Telegram ou We Chat ceux qui cherchent l’application chinoise WeChat.

Le nom d’X-Mode revient aussi avec insistance dans le rapport réalisé par ExpressVPN. Ce courtier de données qui collabore notamment avec l’armée américaine n’est officiellement plus en odeur de sainteté chez Google et Apple. Les deux entreprises devaient bannir de leurs Stores les applications contenant son SDK. Pourtant, il serait présent dans 44% des applications recensées par les chercheurs. L’opération de nettoyage n’aurait en fait touché que 10% des applications.

A noter que les applications destinées aux musulmans (Muslim Pro ou encore Muslim Mingle) semblent particulièrement touchées. Des trackers ont été identifiés dans au moins 10 applications cumulant 67 millions de téléchargement. Enfin, 64 applications de rencontres sont aussi concernées par cette situation, cumulant 52 millions de téléchargement.

Leave a Reply

%d bloggers like this: