Attentat en Autriche : Que s’est-il passé lors des attaques qui ont fait au moins quatre morts à Vienne ? – 20 Minutes

Spread the love
  • Yum
Présence policière renforcée dans le centre de Vienne, le 2 novembre 2020. — JOE KLAMAR / AFP
  • Une chasse à l’homme est en cours à Vienne, après la série d’attaques qui ont fait au moins quatre morts dans la capitale autrichienne lundi soir.
  • L’assaillant tué par la police était « un sympathisant » du groupe djihadiste Daesh, a annoncé ce mardi le ministre autrichien de l’Intérieur.
  • L’enquête se poursuit pour déterminer précisément le nombre d’assaillants et leur mode opératoire, alors que quinze personnes ont été blessées, dont certaines sont dans un état grave.

Il y avait du monde dans les rues de Vienne lundi soir. Avant un mois de confinement, les amateurs de musique profitaient d’un dernier opéra, les jeunes buvaient un dernier verre. Vers 20 heures, des tireurs armés ont brusquement frappé le cœur de la capitale. Le chancelier Sebastian Kurz a qualifié l’attaque, qui a fait au moins quatre morts, de « terroriste ».

Que s’est-il passé ?

Le drame s’est déroulé en plein cœur de la capitale autrichienne, près d’une importante synagogue et de l’Opéra. « A ce stade, il n’est pas possible de dire si la synagogue » était la cible des tireurs, a déclaré Oskar Deutsch, le président de la communauté israélite de Vienne (IKG). En tout, « six lieux différents » ont été visés par les tirs, selon la police.

Des témoins ont raconté avoir vu un homme tirer « comme un fou » avec une arme automatique. « On aurait dit des pétards, puis on a réalisé qu’il s’agissait de coups de feu », a expliqué l’un d’eux sur la chaîne de télévision publique ORF. Un témoin interrogé à la télévision a dit avoir vu « une personne courir avec une arme automatique », un autre faisant état d’« au moins 50 coups de feu ».

A Vienne, les autorités interviennent après l'attaque terroriste lundi 2 novembre 2020.
A Vienne, les autorités interviennent après l’attaque terroriste lundi 2 novembre 2020. – Joe Klamar / AFP

La stupeur s’est aussitôt installée dans les restaurants et les bars du quartier, où les clients ont été priés de rester à l’intérieur, lumières éteintes, pendant que les sirènes des ambulances hurlaient à l’extérieur. Hélicoptères survolant les lieux, cordons de police, contrôles aux frontières, soldats et policiers mobilisés pour retrouver l’agresseur en fuite : la ville de Vienne s’est rapidement muée en zone retranchée, tandis que le chancelier Kurz condamnait « une attaque terroriste répugnante ».

Combien de victimes sont-elles à dénombrer ?

Selon les autorités, au moins quatre personnes ont été tuées dans l’attaque. La première victime est un passant et la deuxième est une femme décédée des suites de ses blessures, selon des déclarations à ORF du maire de Vienne, Michael Ludwig, qui a aussi fait état de 15 personnes hospitalisées, dont sept dans un état grave. Aucune information supplémentaire n’a été pour l’instant donnée sur les deux autres victimes.

Qui sont les assaillants ?

Un des assaillants a été abattu par la police. Le nombre total des agresseurs n’est pas connu mais l’un d’entre eux est toujours recherché. « Au moins un suspect se trouve en fuite », a déclaré le ministre autrichien de l’Intérieur, Karl Nehammer.

L’assaillant qui a été tué par la police était « un sympathisant » du groupe djihadiste Daesh, a annoncé ce mardi matin le ministre autrichien de l’Intérieur. « Les indices recueillis montrent clairement que c’est une personne radicalisée qui se sentait proche de Daesh », a déclaré Karl Nehammer lors d’une conférence de presse. Originaire de Macédoine du Nord et détenteur de la nationalité autrichienne, il avait été condamné en 2019 pour avoir tenté de rejoindre la Syrie, a-t-il expliqué ce mardi, indiquant que l’assaillant présumé était âgé de 20 ans.

Les enquêteurs ont accédé à son logement en forçant la porte avec des explosifs, a-t-il précisé, sans souhaiter donner davantage de détails sur le profil de l’attaquant. « Lourdement armé », il était équipé d’un fusil d’assaut et d’une ceinture d’explosifs qui s’est révélée factice, selon le ministre.

Quelle est la situation actuelle à Vienne ?

Le ministre de l’Intérieur a appelé les habitants à être prudents et à rester chez eux. « Restez à la maison ! Si vous êtes dehors, réfugiez-vous quelque part ! Restez loin des lieux publics, n’utilisez pas les transports ! », a lancé la police sur son compte Twitter. Des policiers et des soldats ont été mobilisés pour protéger les bâtiments importants de la capitale, et les enfants ont été dispensés d’école mardi. « Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et nous combattrons ces attaques avec tous nos moyens », a affirmé le chancelier Kurz.

728 partages

Leave a Reply

%d bloggers like this: