L’Iran a réfuté dimanche comme “insensées” les accusations du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo tenant la République islamique pour responsable d’une attaque de drones contre des installations pétrolières saoudiennes revendiquée par des rebelles yéménites.

Des accusations et remarques aussi stériles et aveugles sont incompréhensibles et insensées“, a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes, Abbas Moussavi, laissant entendre qu’elles avaient pour but de justifier “des actions futures” contre l’Iran.

Une attaque de drones revendiquée par les rebelles yéménites a provoqué samedi des incendies dans deux installations pétrolières du groupe Aramco en Arabie saoudite, obligeant ce pays, premier exportateur mondial d’or noir à réduire temporairement de moitié sa production.

Le “mensonge maximum” des Etats-Unis

L’attaque a été condamnée “fermement” par la Maison Blanche, et M. Pompeo a accusé l’Iran d’avoir “lancé une attaque sans précédent contre l’approvisionnement énergétique mondial“.

Pour Abbas Moussavi, ces remarques sont destinées à “écorner la réputation d’un pays afin de créer un cadre pour de futures actions contre lui“.

Faisant référence à la politique de “pression maximale” menée par Washington contre l’Iran, M. Moussavi estime dans un communiqué transmis à la presse que les Etats-Unis ont “apparemment transformé [celle-ci en politique de] mensonge maximum du fait de leurs échecs“.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité.
OK