Attaque à l’arme blanche à Paris : ce que l’on sait sur le principal suspect – LCI

Spread the love
  • Yum
Police

ENQUÊTE – L’auteur principal de l’attaque survenue vendredi près de l’ancien siège de Charlie Hebdo, qui a fait deux blessés, a été interpellé et placé en garde à vue. L’assaillant, Ali H., dit être âgé de 18 ans et d’origine pakistanaise.

Il a blessé deux personnes à l’arme blanche en pleine rue. L’attaque a eu lieu, peu avant midi ce vendredi 25 septembre, dans le XIe arrondissement de Paris, au 6 rue Nicolas Appert, où se trouvaient les anciens locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. C’est là que l’assaillant a attaqué deux collaborateurs de “Premières Lignes”, une agence de production audiovisuelle, installée dans l’immeuble. “Tous les deux, un homme et une femme de notre équipe de production, étaient descendus pour prendre une pause cigarette dans la rue“, a raconté sur LCI Luc Hermann, leur collègue journaliste. “Ils discutaient dans l’encadrement de la porte de l’immeuble et ont été attaqués par le même assaillant armé d’un très gros couteau. L’homme a ensuite a pris la fuite.

Des gens de chez nous l’ont aperçu, c’est quelqu’un de râblé, avec un hachoir, ce qu’on appelle une feuille de boucher“, a témoigné sur LCI Paul Moreira, fondateur et co-dirigeant de la société  de production. Vers 12h30, l’auteur “principal” de l’attaque a été arrêté. Le suspect a été interpellé dans le secteur de la place de la Bastille à Paris, taché de sang. Une information confirmée par Jean-François Richard, le patron du parquet national antiterroriste, lors de son point presse. 

Lire aussi

Des vérifications en cours sur les deux suspects

L’individu a été “placé en garde à vue” au commissariat du XIe arrondissement. Selon nos informations, Ali H. a déclaré être âgé de 18 ans et d’origine pakistanaise. Une identité que les enquêteurs tentent désormais de vérifier. Toujours selon nos informations, le jeune homme, qui a reconnu les faits, serait par ailleurs connu des services de police pour un seul délit : port d’arme prohibé en 2020. Il est, en revanche, trop tôt pour dire s’il est connu ou non des services de renseignement pour radicalisation. 

Dans le même temps, un autre homme a été arrêté plus tard, près du métro Richard-Lenoir. Il est entendu “afin de procéder à un certain nombre de vérifications s’agissant de ses relations avec l’auteur principal“, a expliqué Jean François Ricard. Les enquêteurs cherchent à éclaircir les liens entretenus par les deux suspects.

Toute l’info sur

Attaque à l’arme blanche près de l’ex-siège de Charlie Hebdo à Paris

Le parquet antiterroriste, saisi du dossier, a ouvert une enquête de flagrance pour “tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste” et “association de malfaiteurs terroriste criminelle“. Cette attaque à l’arme blanche survient alors que se tient le procès des auteurs de l’attentat meurtrier qui avait visé Charlie Hebdo en janvier 2015 et que l’hebdomadaire satirique fait l’objet de nouvelles menaces depuis la republication des caricatures de Mahomet le 2 septembre dernier.

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *