Atos jette l’éponge et renonce à acquérir DXC Technology

Spread the love
  • Yum

Atos jette l'éponge et renonce à acquérir DXC Technology

Atos jette l’éponge. Le géant européen de la transformation numérique a annoncé ce mardi qu’il renonce à acquérir son concurrent DXC Technology en déclarant son offre nulle et non avenue. Alors que des rumeurs de rapprochement entre les deux groupes se faisaient entendre, c’est finalement en janvier dernier que la direction d’Atos les avait confirmé, en évoquant “une transaction amicale potentielle entre les deux groupes afin de créer un leader des services numériques bénéficiant d’une échelle mondiale, de talent et d’innovation”.

À l’époque, l’état-major d’Atos se voulait toutefois prudent en indiquant qu’il n’y avait aucune certitude quant à la finalité de cette offre et sur le fait qu’elle déboucherait effectivement sur un accord ou une transaction entre les deux groupes. Une prudence de bon aloi, à en juger par son brusque revirement opéré ce mardi. “Suite à la déclaration publiée par la société le 7 janvier 2021, le conseil d’administration d’Atos a décidé à l’unanimité de ne pas poursuivre une éventuelle transaction avec DXC Technology”, a déclaré la direction d’Atos dans un bref communiqué.

De son côté, la direction de DXC a déclaré qu’avant de recevoir une “proposition non sollicitée, préliminaire et non contraignante” de la société, elle n’avait pas connaissance d’un quelconque intérêt de la part d’Atos. La société a fait savoir qu’elle avait décliné l’offre de son concurrent Atos.

publicité

Des discussions interrompues

“Conformément à ses obligations, le conseil d’administration de DXC a soigneusement évalué la proposition, en collaboration avec ses conseillers financiers et juridiques. L’offre a été jugée inadéquate et peu sûre, compte tenu de la valeur que le conseil d’administration estime que DXC peut créer de manière autonome en exécutant notre parcours de transformation”, a précisé sa direction.

Et d’indiquer avoir “partagé certaines informations de haut niveau afin d’aider Atos à comprendre pourquoi le conseil d’administration estime que la proposition sous-évalue DXC”. Ce qui ne semble pas avoir suffi, comme le relève-t-elle. “Atos et DXC ont convenu aujourd’hui d’interrompre les discussions”. Pour rappel, DXC Technology a été créé en avril 2017 suite à la fusion de Computer Sciences Corp (CSC) et de la branche de services aux entreprises de Hewlett Packard Enterprise (HPE).

Pour la seconde moitié de son exercice 2021, DXC a enregistré une perte nette de 445 millions de dollars, dont 199 millions au premier trimestre et 246 millions au deuxième. Cette perte a été enregistrée sur des recettes de 9 milliards de dollars pour la période de six mois. Le revenu net de la société s’est élevée à 220 millions de dollars, tandis que les flux de trésorerie nets provenant des activités d’exploitation à 591 millions de dollars. 

Leave a Reply

%d bloggers like this: