Assurer la résilience à 360° de l’entreprise en renforçant son système immunitaire

Spread the love
  • Yum

Assurer la résilience à 360° de l'entreprise en renforçant son système immunitaire

En effet, si les organisations bénéficient d’une efficacité accrue, d’une substantielle réduction des coûts et d’un gain opérationnel résultant de l’externalisation de certaines fonctions, ces avantages s’accompagnent également de nouvelles vulnérabilités en matière de cybersécurité. 

Il est donc important, au moment de cette prise de décision stratégique, d’appréhender au mieux les risques inhérents aux tiers et d’estimer exactement quels sont les risques encourus par cette externalisation, et de suivre dans le temps l’évolution de ces risques ; en sus, de l’analyse des risques encourus en son propre sein. 

La gestion globale des risques opérationnels, une priorité en matière de résilience

Le renforcement et l’amélioration de la résilience des entreprises ne sont plus une option. Au lendemain de la crise Covid-19, ils sont devenus des préoccupations stratégiques essentielles et impératives. Ainsi, la stratégie sécuritaire doit, non seulement permettre de sécuriser les process internes et les processus externalisés, mais aussi garantir le maintien de la capacité de l’entreprise à mener à bien ses opérations. 

L’objectif est donc d’intégrer tout le microcosme de l’entreprise et de l’ensemble des métiers qui la compose afin d’assurer sa résilience à 360°. 

Pour d’une part, appréhender au mieux les risques inhérents aux tiers. Les fournisseurs IT supportent désormais les processus clés des entreprises, ainsi que les risques de cybersécurité associés. 

Les différents risques de l’externalisation d’un processus peuvent être traités contractuellement. Il est néanmoins nécessaire de ne plus intervenir à posteriori, mais plutôt de l’anticiper avec le bon niveau de mitigation afin d’obtenir un gain financier réel de l’externalisation. Cela passe notamment par la mise en œuvre d’une stratégie de maîtrise des risques de tiers.

Appréhender et anticiper l’ensemble des risques au sein même de l’entreprise

D’autre part, personne n’était prêt à affronter la crise pandémique à laquelle nous sommes confrontés. Et, que cela nous plaise ou non, nous serons confrontés à d’autres scénarios similaires…ou très différents ! Car des événements critiques peuvent survenir à tout moment: catastrophe climatique, terrorisme, cyberattaque, pandémie, pollution, panne informatique et électrique à grande échelle… 

C’est leur imprévisibilité et leur volatilité qui les rendent si dangereux. Face à une telle volatilité, l’anticipation est la meilleure forme de préparation. La mise en œuvre de solides stratégies de continuité métiers et opérationnelle permettent de renforcer le système immunitaire de l’entreprise et la protègent des attaques. 

Lorsqu’un événement critique se produit, il ne suffit pas que les organisations se remettent sur pied. En matière de sécurité, le dicton « mieux vaut prévenir que guérir » prend tout son sens. L’immunité n’étant jamais totale, des « stress tests » s’imposent afin d’identifier les risques de survenance d’un scénario de menaces, de définir et de mettre en œuvre des mesures compensatoires très précises. 

Le monitoring de l’ensemble des risques et leur réévaluation permanente s’imposent également pour une résilience à 360° à long terme garante d’une longueur d’avance pour l’entreprise qui la pratique.

Ainsi dans un monde où « long terme » est synonyme d’incertitude, l’agilité est plus que jamais nécessaire, mais non suffisante. Pour fonctionner dans cette nouvelle réalité, il est primordial d’étendre la résilience à l’échelle de l’entreprise en :

1. automatisant la continuité des activités et la cybersécurité. Cela passe notamment par le fait de rationaliser les risques de sécurité et de conformité grâce à une gestion de l’hyper-automatisation 
2. faisant des utilisateurs la première ligne de défense, au moyen d’une collaboration associée à un bon niveau de protection de l’information et de gestion d’accès à la donnée 
3. protégeant les données où qu’elles soient consultées et leur accès depuis n’importe quel appareil 
4. développant des applications évolutives et résilientes, c’est-à-dire en donnant à l’écosystème DevOps les moyens de fournir des applications sécurisées plus rapidement

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *