Lors d’une conférence de presse menée le vendredi 7 juin, Arlo nous a dévoilé sa stratégie. Le fabricant de caméras de sécurité intelligentes veut devenir important dans le secteur de la maison connectée.

12,4 millions d’exemplaires vendus, 3,1 millions d’abonnés, 108 millions de vidéos diffusés en streaming par jour et une présence dans plus de 100 pays. Voilà comment Jimmy Lin, responsable des produits chez Arlo, résume l’activité de l’entreprise américaine. Selon le NPD en 2018, Arlo était la première marque de caméras connectées aux États-Unis.

Séparée de Netgear (l’équipementier réseau à l’origine de la marque) depuis son introduction en bourse en février 2018, Arlo continue de proposer des produits connectés de plus en plus évolués.

Arlo Ultra, un fleuron technologique

Le dernier en date, présenté à l’hiver 2018, se nomme Arlo Ultra.Cette caméra dispose d’un capteur CMOS capable de filmer en Ultra HD, ou 4K. Elle se dote également du HDR pour une image encore plus précise. Prise de vue de nuit en couleur, captation du son améliorée, détection des personnes, etc. L’entreprise ne lésine pas sur les efforts technologiques.

En ce sens, la société a présenté les avantages de son nouveau service Arlo Smart. Celui-ci permet grâce à des algorithmes de Computer Vision de repérer les humains, les animaux, les véhicules et les colis. Pour les utilisateurs, cela veut dire qu’ils peuvent accueillir leurs proches et les livreurs en leur indiquant comment se rendre dans le logement. En cas d’intrusion, les clients américains peuvent appeler le 911 et directement joindre les forces de l’ordre, même s’ils sont à des milliers de kilomètres de chez eux.

Un accent mis sur les services

Cette solution développée par les équipes new-yorkaises d’Arlo repose sur des algorithmes maison. Pour le reste, le service d’hébergement de vidéo est basé sur des instances AWS.

Arlo veut aller plus loin. Pour cela, l’entreprise compte sur la complémentarité de ses produits avec les autres objets connectés dédiés à la Smart Home. Pour cela, elle mise sur son Smart Hub de deuxième génération. Nécessaire au fonctionnement de la Arlo Ultra, celui-ci ne communique pas seulement en Wifi, mais aussi en Zigbee et en Z-Wave. Les deux protocoles domotiques facilitent les interactions avec des serrures connectées (Schladge, Danalock), des ampoules (Philips Hue, LIFX), des enceintes (Sonos, Bose) et d’autres accessoires Arlo comme une lampe d’extérieur, une sonnette audio ou Chime, un carillon intelligent.

Ecosystème et maison connectée : un défi stratégique pour Arlo

arlo sonnette

arlo sonnette

“Nous faisons un pari stratégique sur la notion d’écosystème. Nous souhaitons mettre Arlo au centre de l’expérience utilisateur, particulièrement aux États-Unis. Quand un client achète un de nos produits, il pense d’abord à la sécurisation de son foyer. Puis, il peut connecter sa maison en se basant sur nos objets connectés, notamment le Smart Hub”, déclare Jimmy Lin.

Cela passe également par des associations avec les plateformes comme IFTTT, Apple Homekit, Google Assistant et Amazon Alexa. À titre de comparaison, Legrand a développé une stratégie d’ouverture similaire afin de réunir le plus grand nombre de partenaires possibles.

Ce choix de plus en plus courant chez les fabricants de produits connectés grand public s’explique aisément pour Arlo. Il suffit de vérifier les résultats financiers du premier trimestre 2019. La société a généré 57,9 millions de dollars de chiffre d’affaires, dont 11,3 millions en provenance des abonnements. À la même période en 2018, elle avait déclaré 100,6 millions de dollars de revenus, soit une chute de plus de 57 % en un an. Si elle avait vendu beaucoup plus de produits, les services représentaient seulement 8 millions de dollars de chiffre d’affaires.

Arlo a donc étendu sa gamme afin d’augmenter le panier moyen. Elle a notamment intégré une caméra babyphone connectée capable d’analyser la qualité de l’air dans la chambre. La marque compte maintenant 8 caméras connectées, une sonnette, une lampe d’extérieur et toute une panoplie d’accessoires. La société espère bien faire de cette extension un succès. Les analystes financiers s’attendent à un chiffre d’affaires compris entre 75 et 80 millions de dollars au second trimestre 2019.