Argenteuil : ce que l’on sait de la mort d’une adolescente retrouvée noyée dans la Seine – franceinfo

Spread the love
  • Yum

Harcelée, frappée et jetée dans la Seine. Alisha, une adolescente de 14 ans, a été retrouvée morte noyée, lundi 8 mars, près d’Argenteuil (Val-d’Oise). Deux suspects, un adolescent et sa petite amie, tous deux âgés de 15 ans, ont été interpellés vers 2 heures du matin au domicile d’un ami et placés en garde à vue.

Franceinfo fait le point sur cette affaire.

L’alerte donnée par la mère d’un des suspects

En début de soirée, la mère du jeune homme interpellé s’est rendue au commissariat d’Argenteuil pour livrer un récit glaçant. Entre 16 heures et 17 heures, son fils lui a annoncé que lui et sa petite amie venaient de frapper une jeune fille” et qu’elle était “tombée dans la Seine”, retrace le parquet de Pontoise. La mère de famille s’est alors rendue sur les lieux, où elle a trouvé “un gant avec une mèche de cheveux”

Ses indications ont permis de retrouver le corps de l’adolescente, récupéré par la police fluviale au niveau du quai Saint-Denis, qui passe sous le pont de l’A15. D’après les premières constatations, la jeune victime portait des “traces de coups à la tête et au visage”, a précisé le parquet, indiquant qu’une autopsie serait réalisée pour déterminer les causes du décès.

Deux suspects interpellés

Après ses  aveux à sa mère, l’adolescent, accompagné de sa petite amie, a quitté les lieux pour se réfugier chez un camarade. Ils ont été interpellés vers 2 heures du matin et placés en garde à vue. Ils sont scolarisés dans le même lycée que la victime, le lycée professionnel Cognacq-Jay d’Argenteuil. Ils n’ont pas d’antécédents pénaux connus, tout comme la victime.

La victime harcelée depuis plusieurs semaines

Selon les informations de franceinfo, Alisha faisait notamment l’objet de harcèlement sur les réseaux sociaux. L’un des deux adolescents mis en cause dans sa mort est soupçonné d’avoir piraté le compte Snapchat de la jeune fille pour exposer des contenus intimes, photos ou vidéos. Les deux jeunes filles en étaient venues au main dans l’enceinte du lycée il y a quelques jours. “Elles se sont battues dans le lycée déjà il y a une semaine et ça a mal tourné, je pense”, témoigne une camarade auprès de France 3.

Une source au sein de l’Education nationale contactée par franceinfo précise que la mère de la victime avait effectué le mois dernier un signalement pour harcèlement auprès de la direction de son établissement scolaire, le lycée professionnel privé Cognacq-Jay, qui lui avait alors conseillé de porter plainte. Un conseil de discipline autour du conflit entre ces adolescents devait d’ailleurs avoir lieu mardi.

La mère du suspect, qui a averti la police, est terrassée à l’idée que son fils soit impliqué dans la mort de l’adolescente. “Les deux choses pour moi sont horribles. Le fait qu’il y ait une petite fille de 14 ans qui s’est fait tuer, je ne conçois pas et le fait de savoir que c’est mon fils qui l’a fait, il n’y a pas de mots”, livre-t-elle à franceinfo.

Leave a Reply

%d bloggers like this: