Apple Silicon : Les applications Microsoft accuseront un peu de lenteur au démarrage

Spread the love
  • Yum

Apple Silicon : Les applications Microsoft accuseront un peu de lenteur au démarrage

Microsoft a annoncé que le chargement initial des applications Office sera plus long sur Apple Silicon avec l’utilisation de l’émulateur Rosetta 2.

Apple a lancé de nouveaux Macs basés sur son processeur M1, ce qui marque le début de son retrait d’Intel. Etant donné que les applications tournant sur Intel ne sont pas équipées pour fonctionner nativement sur Apple Silicon, l’émulateur Rosetta 2 sera essentiel. Les Mac M1 – MacBook Air, MacBook Pro et Mac Mini – feront également tourner des applications iOS.

publicité

Un lancement initial plus lent

Rosetta 2 est une couche de traduction dans MacOS Big Sur qui exécute des applications compilées pour le chipset Intel. Pour les applications Microsoft, Rosetta 2 prend en charge toutes les fonctionnalités et prend en charge les add-ins tiers.

Dans un article d’assistance, Microsoft décrit certaines des pièces mobiles d’Apple Silicon : « le premier lancement de chaque application Office prendra plus de temps car le système d’exploitation doit générer un code optimisé pour le processeur Apple Silicon. Les utilisateurs remarqueront que les applications “rebondissent” dans le dock pendant environ 20 secondes, le temps que le processus se termine. Les lancements ultérieurs des applications seront plus rapides ».

Il n’y aura par contre pas de différences dans les fonctionnalités.

Mise à jour recommandée

Microsoft a annoncé que les dernières versions des applications Microsoft 365 et Office 2019 pourront être installées sur l’architecture Apple Silicon, notamment Word, Excel, PowerPoint, Outlook, OneNote et OneDrive.

Le géant du logiciel recommande à ses utilisateurs utilisant Apple Silicon d’installer la version de novembre 2020 (build 16.43), qui comprend les dernières optimisations pour MacOS Big Sur.

Microsoft ajoute avoir « déjà commencé le processus de migration des applications Mac vers des binaires universels. A l’avenir, nous supporterons nativement les puces Apple Silicon et Intel dans le même exécutable ».

Tout savoir sur les nouvelles puces Apple M1

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: