Apple prépare bel et bien sa voiture électrique, avec Hyundai

Spread the love
  • Yum

Après le rachat de Boston Dynamics, le futur de Hyundai passera aussi par un partenariat de taille avec Apple. Pour la marque à la pomme, le constructeur automobile coréen construira la batterie de sa prochaine voiture électrique. Une annonce très sérieuse, publiée ce vendredi matin par un média local, Hankyung.

Pour l’heure, Hyundai ne produit pas ses propres batteries. Sa gamme de modèles électriques, parmi les plus pionnières avec Toyota, fait appel aux fournisseurs LG Energy Solution et SK Innovation à l’heure actuelle pour les composants. Mais nous savons depuis le mois de mai dernier que Hyundai se mettra bientôt à produire des batteries.

Pour sa voiture électrique, Apple aura besoin de Hyundai… et de Samsung ?

Le cours de l’action de Hyundai ce vendredi s’envolait de 18 % suite à l’annonce. Mais un autre constructeur, lui aussi sud-coréen, était dans le vert à 8 % de croissance pour la dernière séance de la première semaine de 2021, et il s’agissait de Samsung.

Quel rapport entre les deux marques ? Il y a huit mois, lors de son annonce, Hyundai avait indiqué que l’arrivée de sa première batterie « maison » pour voitures électriques allait être faite en partenariat avec Samsung, l’un des concurrents mais aussi fournisseur d’Apple. Indirectement, Apple pourrait avoir besoin de Samsung pour sa voiture électrique, comme c’est historiquement le cas pour l’iPhone.

Une Apple Car, pas avant 2027

La mauvaise nouvelle en revanche, concernera la date avancée dans le rapport du média local : 2027. Le développement de la voiture électrique d’Apple pourrait prendre beaucoup plus de temps que ce qu’annonçait le mois dernier une dépêche Reuters, annonçant pour sa part une potentielle présentation en 2024. Hyundai devrait se concentrer sur la batterie, mais nous ne savons pas si d’autres éléments de l’auto seront pris en charge.

Cette question fut déjà posée en décembre, alors qu’Apple remettait son « Projet Titan » sur le devant de la scène, comme il est appelé. Difficile à croire pour certains analystes que la firme de Cupertino, bien qu’elle soit la plus grosse entreprise au monde, puisse débarquer sur un marché – qui plus est le marché automobile avec ses difficultés législatives – sans demander de l’aide à un constructeur traditionnel pour griller les étapes.

L’information se confirme bien aujourd’hui. À ce sujet, le rapport publié ce dimanche affirmait qu’Apple avait eu d’autres pourparlers avec des entreprises différentes, mais toutes étant des constructeurs automobiles.  Hyundai n’a pas encore été officialisé comme un partenaire, mais l’histoire donnera au moins la certification que le « Projet Titan » n’a pas été abandonné, et que l’Apple Car pourrait déjà nous faire part d’une date et nous demander de la patience.

Leave a Reply

%d bloggers like this: