Le droit à la réparation semble à l’honneur aujourd’hui. D’après The Information, la fraude sur la réparation des iPhone ne s’est jamais aussi bien portée en Chine, malgré les contre-mesures d’Apple. La firme doit faire face à des réseaux de bandes organisées de vol/recel d’iPhone afin d’en récupérer les pièces. Ils se présentent dans un second temps en Apple Store pour faire jouer la garantie, les pièces récupérées frauduleusement étant écoulées au marché noir.

Jusqu’en 2013, les Genius remplaçaient les iPhone défectueux tant qu’ils ne semblaient pas avoir été délibérément endommagés, estimant la fraude à moins de 10% des réclamations. Au delà, une certaine pratique a alerté Cupertino : le nombre d’iPhone ayant changé d’Apple ID après avoir été réparés. Il semble que ce chiffre soit un très bon indicateur du nombre de fraudes, les clients légitimes se reconnectant naturellement avec leur identifiant.

Plus de 60% des réparations effectuées en Chine seraient frauduleuses. Lors de l’exercice 2013, Apple avait prévu comptablement une réserve de 1,6 milliard de dollars pour les coûts de réparation sous garantie mais s’est retrouvée avec 3,7 milliards de dollars !

À présent, Apple exige que tous les remplacements d’iPhone sous garantie soient envoyés à des centres de réparation agréés capables d’effectuer des tests plus rigoureux, assortis des mesures de sécurité supplémentaires. Si la lutte contre cette fraude organisée dure depuis cinq ans ils semblent qu’elle ait portée ses fruits, passant de 60% à environ 20%. Si le problème semble davantage sous contrôle en Chine, il se développerait dans d’autres pays tels que la Turquie et les Émirats Arabes Unis.

Source