Au cours de la soirée d’hier soir, Intel a ouvertement annoncé son abandon dans la course au développement de modems 5G pour les appareils mobiles. Le fabricant concentrera ses efforts uniquement sur les modems 4G et 5G pour PC et appareils domestiques intelligents, en plus de son infrastructure 5G. Cette annonce intervient quelques heures après la paix signée entre Apple et Qualcomm. 
Apple et Qualcomm se sont réconciliés ! Les deux géants sont parvenus à un accord surprise sur la fameuse violation de brevets et de droits d’auteur liés à l’utilisation des modems Qualcomm par Apple sur son iPhone. Étrange, d’autant plus que les avocats des deux parties présentaient déjà les arguments nécessaires à l’ouverture du processus judiciaire.
cristiano amon qualcomm 1 Il y a quelques jours, nous avons demandé au PDG de Qualcomm plus d’informations sur le litige avec Apple. © AndroidPIT
Tout est bien qui finit bien, n’est-ce pas ? Pas vraiment, parce que l’incident a immédiatement conduit Intel, trahi par la décision d’Apple, à faire marche arrière dans la course aux modems 5G pour smartphones. Il n’est pas clair quand le fabricant de puces a pris cette décision, que ce soit avant ou après la paix entre Apple et Qualcomm. Quoi qu’il en soit, il est désormais certain que les prochains appareils mobiles de la marque Apple seront équipés des modems 5G de Qualcomm.

Nous sommes très enthousiasmés par l’arrivée de la 5G et l’obscurcissement du réseau, mais dans le domaine des modems pour smartphones, il est clair que pour nous, il n’y a pas de chemin vers la rentabilité”, a déclaré Bob Swan, PDG d’Intel, dans un communiqué. Ni Apple ni Qualcomm n’ont précisé pourquoi ils étaient soudainement d’accord. Toutefois, il est clair qu’à Cupertino, le développement de ses principaux concurrents dans le secteur 5G était très préoccupante et, par conséquent, il n’était absolument pas nécessaire d’attendre les retards d’Intel.
qtm052 antenna module snapdragon x50 5g modem Apple pourra enfin utiliser les modems 5G de Qualcomm. © Qualcomm
Dans le cadre de cet accord, Apple versera à Qualcomm un montant non divulgué de redevances sur les puces utilisées par Apple. Quant aux nouveaux appareils, Apple aura un nouvel accord mondial pour les utiliser pendant six ans.

Vous attendez-vous à ce qu’Apple trahisse Intel ?