App Store : Microsoft se rêve en outsider

Spread the love
  • Yum

App Store : Microsoft se rêve en outsider

Si Microsoft a un peu laissé de côté ses prétentions sur le monde du mobile, il n’en dispose pas moins d’un app store pour distribuer des applications sur Windows 10, et suit visiblement avec beaucoup d’attention les débats opposant Google et Apple à Epic et consorts. Ce n’est donc pas sans arrière-pensée que Microsoft a publié hier un post de blog détaillant les 10 grands principes gouvernant son app store Windows, citant en source d’inspiration la “Coalition for app fairness“, regroupement d’éditeurs d’applications s’opposant aux règles instaurées par Apple et Google sur leurs magasins respectifs.

publicité

Microsoft met en avant son opposition avec Apple et Google

Les dix principes mis en avant par Microsoft sont les suivants :

  • Les développeurs auront la liberté de choisir de distribuer ou non leurs applications pour Windows via la boutique d’applications. Microsoft ne bloquera pas les magasins d’applications concurrents sur Windows.
  • Microsoft ne bloquera pas une application en fonction du modèle économique d’un développeur ou de la manière dont elle fournit du contenu et des services, y compris si le contenu est installé sur un appareil ou diffusé depuis le cloud.
  • Microsoft ne bloquera pas une application en fonction du choix du système de paiement à utiliser pour traiter les achats effectués dans son application.
  • Microsoft donnera aux développeurs un accès rapide aux informations sur les interfaces d’interopérabilité utilisées sous Windows, comme indiqué dans les principes d’interopérabilité.
  • Chaque développeur aura accès à la boutique d’applications, tant que l’application répond aux normes et exigences objectives, y compris celles en matière de sécurité, de confidentialité, de qualité, de contenu et de sécurité numérique.
  • La boutique d’applications facturera des frais raisonnables, qui reflètent la concurrence à laquelle Microsoft est confrontée de la part d’autres magasins d’applications sur Windows, et n’obligera pas un développeur à vendre via son application ce qu’il ne souhaite pas vendre.
  • La boutique d’applications Microsoft n’empêchera pas les développeurs de communiquer directement avec leurs utilisateurs via leurs applications à des fins commerciales légitimes.
  • La boutique d’applications Microsoft soumettra les applications aux mêmes règles que celles auxquelles sont soumises les applications concurrentes.
  • Microsoft n’utilisera aucune information ou donnée non publique de son app store sur l’application d’un développeur pour la concurrencer.
  • La boutique d’applications Microsoft sera transparente sur ses règles, politiques et opportunités de promotion et de marketing, les appliquera de manière cohérente et objective, fournira un avis de modification et mettra à disposition un processus équitable pour résoudre les litiges.

Au sein de ces différents principes, on retrouve beaucoup de points faisant directement référence aux sujets de discorde ayant émergé entre Apple et son écosystème d’applications pour iOS. C’est par exemple le recours à un système de paiement tiers par Epic sur Fortnite qui a ouvert les hostilités entre les deux acteurs cette année, un conflit qui se jouera d’ailleurs devant les tribunaux, une date d’audience ayant été fixée pour le mois de mai 2021.

Dans les faits, les règles de fonctionnement du Microsoft Store ne changent pas d’un iota, mais l’éditeur profite ici du conflit pour prendre parti et vanter les avantages de sa plateforme, peut-être dans l’espoir de récupérer quelques mécontents. Microsoft n’est d’ailleurs plus vraiment en mesure de faire de la concurrence directe à Google et Apple, son incursion sur le marché des OS mobiles et des app store ayant fait long feu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *