Android : Google prêt à quitter la Turquie

Spread the love
  • Yum

Android : Google prêt à quitter la Turquie

Après la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, place au chantage entre Google et la Turquie ! Puisque Ankara, via son autorité de la concurrence, veut laisser le choix aux utilisateurs de sélectionner leur moteur de recherche sur les smartphones sous Android, Google réplique en privant tous les nouveaux smartphones de ses services mobiles.

Un porte-parole du géant américain précise que cette mesure ne concerne pas les smartphones déjà en vente, mais que tous les fabricants ont été prévenus, et depuis la semaine dernière, les modèles Samsung, chinois ou encore d’assembleurs locaux n’ont plus accès aux services Google, qu’il s’agisse du Play Store, de Maps ou de Chrome. En clair, c’est la même punition que pour les smartphones Huawei à l’échelle mondiale.

publicité

C’est à la suite d’une plainte du moteur de recherche russe Yandex que Google avait été condamné à une amende de 17,4 millions de dollars en septembre 2018 par la commission anti-trust turque. Google avait alors six mois pour corriger le tir et éviter cette amende, mais Ankara a jugé le 7 novembre dernier que les modifications apportées par Google sur ses contrats avec ses partenaires commerciaux ne répondaient pas aux attentes puisque les fabricants ne peuvent toujours pas modifier le moteur de recherche par défaut. Plutôt que d’être sanctionné, Google a donc décidé de quitter la Turquie où Android représente 80% du marché mobile. (Eureka Presse)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *