Après avoir racheté Blink et Ring, deux start-ups spécialisées dans la sécurité du domicile, Amazon s’attaque désormais au réseau Wi-Fi des maisons. La firme vient en effet de faire l’acquisition d’Eero, une entreprise qu’elle a elle-même aidée à lancer en 2015 (via sa plateforme LaunchPad)

Cette dernière propose des équipements permettant de faciliter l’installation des réseaux Wifi dans les maisons ou les bureaux. En à peine dix minutes, il est ainsi possible de profiter d’une connexion de bonne qualité dans un grand espace. Son solide système de maillage permet d’éviter les zones mortes.

En utilisant Alexa, il est d’ailleurs possible de l’utiliser afin de retrouver son smartphone, déconnecter un appareil à distance ou gérer les lumières. On imagine que ce rachat va permettre de développer de nouvelles interactions encore plus poussées. Amazon rappelle par ailleurs que son assistant vocal est compatible avec plus de 28 000 appareils.

Se placer sur le terrain du Wifi est bien évidemment stratégique. La firme ne s’en cache pas et sait qu’il s’agit d’une des portes d’entrée numérique principales chez le particulier. Nick Wever, le PDG d’Ero a tenu à le rappeler lors de l’annonce.

« Nous avons commencé avec le WiFi car c’est le fondement de la maison moderne. […] En rejoignant la famille Amazon, nous sommes ravis d’apprendre et de travailler en étroite collaboration avec une équipe qui définit l’avenir de la maison, accélère notre mission et apporte les systèmes Eero à un plus grand nombre de clients du monde entier. »

Ce rachat permet aussi à Jeff Bezos de se placer face à Google, qui développe également activement son système de routeur.