En analysant la voix, le futur bracelet d’Amazon serait capable de détecter si l’on est heureux, malade, stressé ou encore triste. Baptisé Dylan, cet objet connecté combine l’intelligence artificielle d’Alexa et les capteurs d’un smartphone.

La famille Alexa, l'<a tooltip href="https://www.futura-sciences.com/tech/definitions/smartphone-assistant-vocal-15019/" class="tooltip-link" data-color="bright-blue" data-title="Assistant vocal" data-number data-copy="Un assistant vocal, aussi appelé « assistant personnel intelligent », est une application logicielle basée sur la reconnaissance vocale du langage naturel et la restitution d’informations par synthèse vocale.
L’assistant vocal des smartphones
Souvent mis en scène dans la littérature et le…” data-image=”https://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/midioriginal/6/8/c/68cab6074f_77270_mscortana.jpg” data-url=”/tech/definitions/smartphone-assistant-vocal-15019/” data-more=”Lire la suite”>assistant vocal d’Amazon, pourrait bientôt s’agrandir avec l’arrivée d’un petit frère. Selon Bloomberg, qui a eu accès à certains documents internes et qui a pu interviewer une source proche du projet, le géant travaille actuellement sur un nouvel appareil, du nom de code « Dylan », se présentant sous la forme d’un bracelet connecté, activable à la voix et capable de lire et d’interpréter les émotions humaines.

Le bracelet, qui est décrit comme un appareil de santé et de bien-être, se connecte à une application du smartphone. Grâce à ses microphones intégrés, il détecte l’état émotionnel du porteur en analysant sa voix. Selon Bloomberg, les documents indiquent même qu’il pourrait, à terme, conseiller sur la manière d’interagir avec d’autres personnes.

Un bêta-test en cours

L’un des documents montre une femme enrhumée qui énonce à Alexa qu’elle a faim. L’assistant, détectant qu’elle est malade, lui propose alors une recette de soupe au poulet et de commander des pastilles pour la gorge. Le système serait basé sur plusieurs brevets, dont un décrivant un programme qui analyse la voix et détecte notamment la joie, la colère, le chagrin, la tristesse, la peur, le dégoût, l’ennui et le stress. Un autre brevet expose des techniques pour faire la distinction entre la voix du porteur et les bruits de fond.

La source n’a pas pu donner de renseignements sur l’avancement du projet, ni même s’il était réellement prévu d’en faire un produit commercial un jour. Cependant, il a été indiqué qu’un bêta-test était en cours.

Entre le psy et le coach personnel, le projet « Dylan » promet de déchiffrer nos émotions et notre humeur à travers notre voix. © Bloomberg

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

Cela vous intéressera aussi

À voir aussi : 

Leave a Reply