Amandine Petit, Miss Normandie, est élue Miss France 2021 – ladepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel Amandine Petit, Miss Normandie, a été élue Miss France 2021 ce samedi soir lors d’une émission qui marquait le centenaire des concours de beauté en France et s’est déroulée en l’absence de public au Puy-du-Fou en Vendée.

C’est sous des nuages de paillettes que le concours Miss France a fêté ce samedi 19 décembre au soir son centenaire en désignant Amandine Petit, originaire de Normandie, Miss France 2021, en direct sur TF1. La jeune femme de 23 ans est étudiante en Master 1 Management des structures sociales.

Sa première dauphine est April Benayoum, Miss Provence. Miss Midi-Pyrénées, Emma Arrebot-Natou, a elle été éliminée dès le premier tour et n’a donc même pas fait partie des 15 sélectionnées lors du premier choix du jury.

Dans un show d’autocélébration orchestré par l’indétrônable Jean-Pierre Foucault en veste lamée, devant un jury composé d’anciennes miss et sur les tubes de Mika ou Blondie, les candidates au titre suprême ont défilé et dansé en décochant des clins d’œil aux beautés et artistes du passé, Joséphine Baker, ou Zizi Jeanmaire récemment disparue.

Un jury composé unique d’ex-Miss

Sous des mesures sanitaires drastiques, 29 candidates de 18 à 24 ans étaient en lice pour succéder à Clémence Botino, 23 ans, Miss France 2020 et Miss Guadeloupe 2019. Diffusée depuis le Grand Carrousel du Puy-du-Fou en Vendée, l’élection se déroulait avec seulement 400 personnes, candidates, techniciens et employés préalablement testés négatifs au coronavirus.

Le jury 2021 était entièrement féminin et composé uniquement d’ex-Miss, comme Muguette Fabris, 80 ans, professeur de mathématiques à la retraite et Miss France 1963. Geneviève de Fontenay a au contraire décidé de boycotter la cérémonie alors que TF1 et Endemol souhaitaient l’y associer après un long conflit judiciaire réglé en 2013.

Dans une bulle sanitaire

A l’issue de l’élection et pour respecter le couvre-feu, tous les participants, y compris la nouvelle reine de beauté, seront logés dans les hôtels du parc de loisirs transformé en bulle sanitaire. Un même dispositif étanche avait été mis en place début décembre dans un grand hôtel de Versailles où les prétendantes ont suivi des leçons de maintien et passé un test de culture générale.

Leave a Reply

%d bloggers like this: