Rien qu’à Paris, 10 000 manifestants se sont rassemblés place de la République, dimanche.

Plus de 10 000 personnes ont manifesté dans toute la France, dimanche 10 mars, contre un nouveau mandat du président algérien Abdelaziz Bouteflika. L’homme de 82 ans est au pouvoir depuis 20 ans et est candidat pour la cinquième fois, alors qu’il est très affaibli depuis un AVC survenu en 2013.

A Paris, 10 000 manifestants ont protesté contre cette nouvelle candidature, selon la reporter de France Inter sur place, qui a décrit une place de la République “noire de monde”.

A Saint-Etienne (Loire), environ 1 000 personnes ont défilé, selon les informations de France Bleu Saint-Etienne Loire. Après une série de discours devant la consultat d’Algérie, les manifestants se sont rendus en centre-ville. A Marseille (Bouches-du-Rhônr), un peu plus de 500 personnes, Algériens et Franco-Algériens, se sont réunies selon la journaliste de franceinfo. Ils ont défilé du Vieux Port au consulat d’Algérie, auquel les forces de l’ordre les ont empêchés d’accéder. 

A Bordeaux, plus de 200 personnes ont manifesté place de la Victoire pour dire non à un cinquième mandat du président algérien. Un rassemblement statique de plus de deux heures, à l’appel du collectif indépendant “Les Algériennes et Algériens de Bordeaux”. A Rennes, une centaine de personnes étaient rassemblées place de la République pour dire “non” au président Bouteflika. “Y’en a marre de ce pouvoir”, a chanté la foule.