Alerte Météo : Nouvel épisode de canicule jusqu’à mercredi – La Chaîne Météo

Spread the love
  • Yum
Par Regis CREPET, météorologue

Alerte canicule

Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au

3201*

Du jeudi 6 août à 12:00 au dimanche 9 août à 18:00.

Situation

A partir de cette après-midi et pour plusieurs jours, de l’air très chaud va remonter des latitudes subtropicales vers la France. Il s’agira d’abord d’un air sec, mais qui précédera l’arrivée d’une dépression thermique sur l’ouest du pays entre vendredi et samedi. Elle apportera de l’air plus humide et instable, avec un ressenti très lourd et inconfortable.  
Cet épisode caniculaire persistera jusqu’à mardi inclus, voire très probablement mercredi, avec néanmoins des nuances. Les côtes atlantiques en sortiront dès samedi après-midi avec des orages, tandis que la moitié est de la France pourrait rester dans de très fortes chaleurs jusqu’à mercredi.
Les températures maximales attendues ne seront pas aussi extrêmes que lors du pic de la semaine dernière, mais sa durée (de 4 à 6 jours) et le réchauffement progressif des nuits pourront rendre cet épisode très inconfortable et à ne pas sous-estimer.

Observation

A la mi-journée, les températures avaient bien augmenté sous un ciel quasiment tout bleu, avec seulement quelques cirrus de haute altitude. Le vent étant plus faible qu’hier, la chaleur devient plus marquée. On relevait déjà majoritairement de 25° à 30° sur les deus tiers de l’hexagone, avec par exemple 26°C à Lille, 27°C à Toulouse et Paris et 30°C à Bordeaux.On peut prévoir environ 4°C de plus pour les maximales de l’après-midi.

La nuit dernière et jusqu’en début de matinée, les températures étaient généralement agréablement “rafraichies” après une nuit dégagée. La hausse des températures est cependant rapide au fil des heures. Ainsi, les températures minimales de ce jeudi matin étaient de saison, avec généralement de 13°C à 20°C sur les deux tiers du pays entre les campagnes et les villes. Seul le petit quart sud-est méditerranéen restait entre 18°C et 23°C, avec 23°C à Montpellier. A Paris comme à Bordeaux, la température minimale de la nuit était descendues à 15°C : les seuils de canicule ne sont pas encore atteints. 

L’épisode de canicule ne débute que dans l’après-midi de ce jeudi. Rappelons qu’hier après-midi, on a observé 31°C à Roubaix (59), Amiens (80) et Paris (75), 32°C à Cognac et Bordeaux et 33°C à Brive (19), Montauban (32) et Rion-des-Landes (40). Jeudi matin, 

Evolution

Cette après-midi, l’épisode de très fortes chaleurs débute du sud-ouest au Bassin parisien et au Nord. C’est en Nouvelle-Aquitaine que les températures seront les plus élevées avec 34 à 37°C, localement 38°C dans le sud des Landes. On attend des températures de 33 à 35°C sur les Pays-de-la-Loire et le Centre-Val-de-Loire, l’ouest de la Bourgogne et la région parisienne et de 31 à 33°C sur les Hauts-de-France.
En soirée, les températures resteront nettement plus chaudes que la veille : il fera généralement encore de 28°C à 33°C à 20h sur les départements placés en alerte, et il faudra attendre minuit pour que les températures redescendent vers 23°C dans les campagnes, et 25°C dans les grandes agglomérations.

La nuit prochaine, les températures resteront élevées et souvent proches de 20°C au coeur des grandes aggllomérations du sud-ouest mais aussi dans la capitale. On espère redescendre entre 18° et 20°C dans les campagnes, localement 16°C pour les zones les plus fraîches, avant une hausse encore plus rapide des températures dès les premiers rayons du soleil ce vendredi matin.

Vendredi sera caniculaire : un premier pic de très fortes chaleurs est attendu du sud-ouest aux régions du centre avec des températures de 35 à 40°C l’après-midi et localement 42°C dans l’intérieur de la Nouvelle-Aquitaine. Plus au nord, on attend 34 à 37°C du Nord au Bassin parisien mais aussi sur l’ouest de la Champagne et de la Bourgogne. Les fortes chaleurs gagneront aussi le centre-est avec 35°C à Lyon et 37°C en basse vallée du Rhône.

Samedi, après une nuit souvent tropicale avec des valeurs de 20 à 23°C dans les grandes villes, les températures baisseront près de la façade atlantique et sur tout le sud-ouest du pays en raison du flux qui s’orientera à l’ouest et ramènera de l’air moins chaud venu de l’océan. En revanche, la chaleur s’accentuera encore dans le nord et l’est du pays avec 34 à 38°C à l’ombre. Avec un taux d’humidité assez élevée, le temps sera très lourd avec un sensation d’inconfort.

Dimanche, les températures repartiront à la hausse dans le sud-ouest mais le temps sera lourd. Les fortes chaleurs et le temps lourd persisteront du Bassin parisien au centre-est avec des températures de 35 à 39°C l’après-midi.

En début de semaine prochaine, les fortes chaleurs pourraient persister sur les deux tiers du pays avec des températures dépassant encore les seuils de canicule. Une dégradation orageuse pourrait mettre fin à cette vague de chaleur caniculaire en milieu de semaine prochaine mais cette tendance demande encore à être fiabiliser.

Voici les caractéristiques principales de cette canicule :

– elle concerne dans un premier temps ce jeudi les régions allant du sud-ouest au Nord avant de gagner l’est du pays vendredi après-midi et pour le week-end. Au final, elle touchera environ 70% du territoire.
– elle ne concerne pas la façade atlantique et les plaines du sud-ouest car même si on attend un pic de très forte chaleur vendredi, les températures baisseront sensiblement samedi.
– l’intensité de cette canicule sera légèrement inférieur à celle de 2003 où les 2/3 des stations météo avaient battus des records de chaleur. On attend quelques records vendredi dans le centre-ouest du pays.
– la durée de cette canicule sera de 3 à 6 jours, soit nettement moins longue qu’en 2003 où elle avait durée 10 à 15 jours.
– cette canicule va accentuer encore la sécheresse qui sévit actuellement sur de très nombreuses régions, et accroît d’autant plus le risque d’incendies.

Liste des départements concernés

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *