Alerte Météo : Canicule et orages – La Chaîne Météo

Spread the love
  • Yum
Par Regis CREPET, météorologue

Alerte canicule et orages

Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au

3201*

Du mercredi 12 août à 12:00 au jeudi 13 août à 18:00.

Situation

La canicule se maintient encore ce mercredi sur les deux tiers Est et nord-est de la France tandis que les fortes chaleurs seront atténuées à l’ouest en raison d’une dégradation orageuse qui tend à se généraliser et à progresser dans l’intérieur de notre pays. Cette vague orageuse mettra un terme à cette canicule qui aura duré près d’une semaine demain jeudi sur les régions les plus à l’est, où il fera encore lourd. L’alerte de niveau rouge sera levée en fin d’après-midi.
Parallèlement, les orages arrivés par l’ouest depuis la nuit dernière justifient une alerte compte-tenu de leur caractère plus généralisé que mardi et d’une violence qui s’annonce localement marquée.
Les caractéristiques de ces dégradations sont :
– La canicule : persistance de températures maximales de 33° à 37°C du bassin parisien au nord-est ainsi que, localement, vers la Bourgogne et le lyonnais. Les températures de la nuit à venir resteront tropicale sur ces régions situées globalement au nord-est de la Seine mais s’élèveront nettement moins ce jeudi après-midi (5°C en moins en général, sauf éventuellement la plaine d’Alsace et le couloir rhodanien où la chaleur va encore s’accrocher).

– les orages : déjà présents dans l’ouest depuis ce matin, ils vont balayer le Val de Loire et les Normandies dans l’après-midi et en début de soirée : ils seront forts, accompagnés de brusques rafales de vent et de fortes pluies susceptibles d’entraîner des inondations.
– Ces orages éclateront aussi sur l’Ile de France et les Hauts de France en début de soirée, mettant un terme à la canicule : là aussi, ils pourront être violents et justifier une évolution de notre alerte. Une autre vague orageuse concernera le sud-ouest (Midi-Pyrénées, Limousin) en soirée et milieu de nuit, remontant vers le Centre. Cette dégradation au sud-ouest sera violente notamment aux confins du Gers, Lot, Lot-et-Garonne.

Observation

A midi : les orages continuaient d’éclater sur le centre-ouest du pays, remontant toujours le long de l’arc atlantique, des Charentes à la Loire-Atlantique. Quelques cellules isolées avaient déjà éclaté au nord des Côtes d’Armor tandis que le ciel était menaçant jusque sur le Cotentin. Les températures étaient contrastées à la mi-journée, plafonnant autour de 22° à 24° sur l’arc atlantique en raison des pluies orageuses (22° à Nantes et à Bordeaux), tandis qu’il faisait déjà de plus en plus lourd sur la moitié Est de la France, avec des valeurs de 27° à 30°, avec 29° à Lille, 30° à Paris et 31° à Lyon.

Les températures de la nuit dernière sont restées tropicales des Pays de la Loire au bassin parisien et aux Hauts de France, ainsi que sur le lyonnais. Les orages localisés de la veille au soir avaient certes fait baissé les températures, lesquelles ont plafonné ensuite pendant la nuit dans une ambiance moite en raison du taux d’humidité plus élevé que les jour précédents.
On avait relevé au lever du jour 20,7°C à Lille, 22,4°C à Paris et 22,9°C à Paris.
Dans l’ouest, les orages étaient déjà bien présents en début de matinée de la Gironde aux Pays de la Loire, avec une forte activité électrique et de fortes averses locales.

Evolution

Ce Mercredi est la dernière journée caniculaire à l’échelle de la France avec des maximales toujours comprises entre 35 et 38°C sur les deux tiers nord-est du pays l’après-midi. En fin de journée, une très imporante dégradation orageuse s’amorce par les régions atlantiques. L’alerte météo relative à ces orages pourra s’étendre vers le bassin parisien et les Hauts de France, remplaçant alors l’alerte canicule.

Entre ce mercredi soir et jeudi après-midi, le passage d’une perturbation active accompagnée d’orages parfois virulents mettra fin à cette vague de chaleur caniculaire sur quasiment tout le pays, qui persistera quand même jusqu’à jeudi, avant les orages, sur le flanc est de la France et la vallée du Rhône.

Voici les caractéristiques principales de cette canicule :

– Les températures caniculaires se maintiennent ce mercredi sur les mêmes régions, hormis la Bretagne, les Pays de la Loire et la Basse-Normandie qui baisseront d’un cran en raison de l’arrivée des orages (entre 30° et 33°). Le ressenti reste lourd. Sur les régions allant du Centre au bassin parisien, au nord-est et au couloir rhodanien, il fera tout aussi chaud que la veille (entre 34° et 37°) avant l’arrivée des orages : ceux-ci feront baisser les températures autour de 20°C en soirée, là où passeront les orages. Ailleurs, en l’absence d’orage, une nouvelle nuit difficile et tropicale s’annonce (le Grand Est, la vallée du Rhône) avec des minima restant bloqués entre 22° et 24°C.
– cette canicule accentue la sécheresse de surface actuelle sur de très nombreuses régions, et accroît d’autant plus le risque d’incendies.

Concernant les orages : s’ils sont les bienvenus pour faire baisser les températures, ils s’annoncent violents, principalement au nord-ouest (Bretagne, Normandie, Val de Loire et localement l’Ile de France en soirée. Les Hauts de France pourraient subir aussi des orages dans la nuit, mais de façon plus épars. Attention aussi à la deuxième vague orageuse qui se déclenchera en soirée et première partie de nuit au sud-ouest, notamment aux confins de l’Aquitaine, de la région Midi-Pyrénées et du Limousin, qui semblent très exposés.

Ces orages se caractérisent par :
– de fortes rafales de vent pouvant brusquement atteindre 80 à 100 km/h : cela peut entraîner des chutes de grosses branches d’arbres, d’autant plus que certains arbres présentent une fragilité liée à la sécheresse (branches desséchées et cassantes). Le feuillage offre également une forte prise au vent.
– des chutes de grêle sont attendues au passage des orages les plus forts, notamment en basse Normandie.
– Les cumuls de pluie seront plus généralisés que la veille, avec souvent de 20 à 30 mm, et ponctuellement 40 mm en Normandie et en Limousin, ce qui peut occasionner de brusques ruissellements (inondations) en particulier dans les villes, qui ne peuvent absorber ces brusques abats de pluie intense.

Liste des départements concernés

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *