Alerte Météo : Canicule durable et intense jusqu’à mercredi – La Chaîne Météo

Spread the love
  • Yum
Par Gilles MATRICON, météorologue

La canicule s’installe pour durer

Les prévisions météo complètes en direct par téléphone au

3201*

Du samedi 8 août à 8:00 au mercredi 12 août à 18:00.

Situation

 Pour plusieurs jours, une canicule durable et intense concerne les 3/4 de la France. Cette canicule survient dans un contexte sanitaire et environnemental particulier. En lien avec le niveau de fortes chaleurs durables, l’inconfort est de plus en plus important et peut engendrer des risques pour la santé dans les zones les plus urbanisées. Pour ces raisons, les 9 départements qui s’étendent de l’Ile-de-France à la Normandie sont placés en alerte rouge. Cette canicule persiste jusqu’à mercredi avec une tendance orageuse qui s’accentue en début de semaine, renforçant la sensation de chaleur accablante. Durant cette période, les températures maximales dépassent 35°C et les minimales ont du mal à descendre sous la barre des 20°C la nuit.

Observation

Ce samedi à 16h, la chaleur caniculaire s’est encore accentuée des Hauts-de-France à Midi-Pyrénées en passant par le bassin parisien, le val de Loire, la Bourgogne, la Franche-Comté avec 35 à 37°C en général. Les températures plus élevées sont observées à Die (26), Auxerre (89), Durban-Corbières (11), Yzeure (03), Nemours (77), Vichy (03), Chablis (89) avec 38 à 39°C sur ces villes.

A 12h, la chaleur devient accablante des Hauts-de-France au bassin parisien à la Bourgogne avec des valeurs qui s’approchent parfois de 35°C à l’ombre. Sur les régions en périphérie en direction du Val de Loire, de la Lorraine, de l’Alsace et en direction du lyonnais il fait autour 30 à 33°C. Il faut se diriger vers l’Atlantique et la Bretagne pour trouver des températures plus supportables, entre 23 et 28°C.

La nuit a été très douce avec des minimales ne descendant pas sous la barre des 20°C dans les villes : par exemple : 23° à Rouen, Paris et Alençon, 22° à Niort, La Rochelle, Bordeaux et Toulouse . L’est de la France était encore épargnée avec des mini entre 14° (Vichy) et 18°C à Lyon.
Les températures s’élèvent très rapidement sous un soleil ardent dans un ciel généralement tout bleu, hormis des brumes de mer locales en Méditerranée et quelques orages en Normandie.

Evolution

Ce soir et cette nuit s’annoncent chaudes notamment dans les grandes agglomérations : vers 22h, les températures resteront souvent bloquées entre 27°C et 33°C de Lyon à Paris et à Lille ainsi qu’en Auvergne, Bourgogne-Franche-Comté, en Lorraine et en Alsace. Bien souvent, il faudra attendre 02h ou 03h du matin pour pouvoir descendre vers 23° dans les campagnes. Dans les secteurs montagneux, les brises de nuit permettent de ventiler un peu l’air nocturne au-dessus de 800 m d’altitude. En ville, seul l’aube pourra permettre d’aérer brièvement les appartements avec des températures restant à 22°C avant la hausse rapide dès 08h du matin. Les zones de campagne pourront alors respirer pendant quelque heures (entre 03h et 07h du matin) avec des minimales pouvant encore descendre entre 17°C et 20°C.

Dimanche, les températures repartiront à la hausse dans le sud-ouest. Les fortes chaleurs caniculaires et le temps lourd persisteront sur le reste du pays avec des températures de 35 à 39°C l’après-midi du centre à l’est du territoire. Cette chaleur deviendra d’autant plus accablante qu’elle s’accompagnera d’un risque d’orages, ce qui fera augmenter le taux d’humidité de l’air.

Lundi et mardi prochains, les fortes chaleurs caniculaires persisteront sur les deux tiers du pays avec des températures dépassant encore les seuils de canicule. Une dégradation orageuse pourrait mettre fin à cette vague de chaleur caniculaire sur la plupart des régions en milieu de semaine prochaine, entre mercredi et jeudi, mais cette tendance demande encore à être fiabiliser.

Voici les caractéristiques principales de cette canicule :

– l’intensité de cette canicule est inférieure à celle de 2003 où les 2/3 des stations météo avaient battu des records de chaleur.
– la durée de cette canicule sera de 3 à 6 jours, soit nettement moins longue qu’en 2003 où elle avait durée 10 à 15 jours.
– cette canicule accentue la sécheresse de surface actuelle sur de très nombreuses régions, et accroît d’autant plus le risque d’incendies.

Liste des départements concernés

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *