Albi. Disparition de Delphine Jubillar : “Il surveillait son épouse” – LaDepeche.fr

Spread the love
  • Yum

“La séparation du couple était conflictuelle, émaillée de disputes. Cédric Jubillar avait des difficultés à l’accepter. Il tentait de reconquérir son épouse et pouvait se montrer agressif envers les enfants, surveillant sa femme, essayant de la géolocaliser. Un homme finalement très intrusif”, livre le procureur de la République de Toulouse pour dépeindre la relation délétère au sein du couple Jubillar.

Un tableau très éloigné de la description faite par Cédric Jubillar lui-même qui gardait l’espoir de reconquérir son épouse. “L’instruction va se poursuivre pour étayer les charges, poursuit Dominique Alzeari. La personnalité de cet homme qui se trouve dans une forme de déni fera l’objet d’expertises psychologiques”.

Dès le début de cette affaire, le 16 décembre 2020, les gendarmes ont mobilisé d’importants moyens humains et techniques. Plus d’une centaine de militaires ont participé aux fouilles à travers les bois, dans un rayon de 10 km, l’apport d’un hélicoptère, d’un drone et des recherches subaquatiques ont été entreprises pour tenter de retrouver Delphine Jubillar. Les techniciens de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) ont utilisé les technologies les plus modernes pour sonder murs, sols et cloisons de la maison familiale.

Dès l’ouverture de l’information judiciaire pour “enlèvement et séquestration”, le 23 décembre 2020 et jusqu’à ces derniers jours, ce sont 2 500 actes et PV réalisés par les enquêteurs et pas moins d’une quarantaine d’expertises.

Leave a Reply

%d bloggers like this: