Facebook

Twitter

Email

Print

WhatsApp

Alain Soral. (Capture vidéo Youtube / Egalité et Réconciliation TV)

Le Parquet avait requis six mois de prison ferme contre l’essayiste.

Ce lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Alain Soral à un an de prison ferme assorti d’un mandat d’arrêt pour négationnisme. Son avocat a, pour sa part, écopé de 5 000 euros d’amende pour complicité, à cause du contenu de ses conclusions, rapporte Le Monde.

L’essayiste de 60 ans a été jugé pour avoir contesté l’existence de la Shoah et avoir publié sur son site des conclusions litigieuses de son avocat dans une autre affaire.

Les prévenus devront verser un euro symbolique de dommages et intérêts à quatre associations antiracistes qui s’étaient constituées parties civiles, ainsi que 1 500 euros au titre des frais de justice, solidairement, à chacune d’entre elles.