Agen : le jeune rugbyman mis en examen pour assassinat – LaDepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel Auteur présumé de la mort de Zine Bettiche, ce Néo-Zélandais de 19 ans a été placé en détention provisoire, mais pas à Agen.

L’auteur des coups de couteau mortels du pont Picketty à Agen dans la nuit de vendredi à samedi a été mis en examen pour assassinat à l’issue des 48 heures de garde  à vue. Dimanche, il s’est présenté au commissariat accompagné de son oncle pour y faire des aveux complets aux enquêteurs. Depuis la veille, les policiers du SRPJ Agen cherchaient à préciser les circonstances de la mort de Zine Bettiche, 48 ans, vivant chez sa sœur à Colayrac, en étudiant notamment les enregistrements du dispositif de vidéoprotection.

À ce stade de l’enquête, l’assassinat est retenu contre ce jeune rugbyman de 19 ans né en Nouvelle-Zélande « mais il reste au juge d’instruction à affiner cette qualification au cours de l’enquête » précisaient ce mardi les services du procureur de la République. Assassinat signifie préméditation, le meurtrier présumé aurait ainsi eu l’intention de tuer son vis-à-vis. Dans les prochains mois, la qualification peut évoluer, ou pas, vers un homicide volontaire sans la notion d’acte prémédité.

Le couteau dans la voiture

L’entrée dans le dossier de la notion d’assassinat est une surprise. Elle s’explique par un élément nouveau apparu dans l’enquête quatre jours après la découverte du corps par une passante sur le pont Picketty samedi vers 7 heures : après une première altercation dans le quartier quelques minutes auparavant, l’ex-membre de l’équipe Espoirs du RC Toulon est retourné au véhicule qu’il utilisait depuis le début de soirée pour récupérer un couteau. Il s’en est servi contre Zine Bettiche, à deux reprises. Les enquêteurs ne disposent à ce jour que des aveux de l’auteur des deux coups, et doivent dans les prochains jours recevoir le rapport d’autopsie ordonnée par le procureur de la République d’Agen.

Vivant chez son oncle dans l’Agenais, l’assassin présumé est arrivé en Lot-et-Garonne au cœur de l’hiver dernier, après avoir été remercié par le RC Toulon à la suite d’une altercation avec un autre joueur du centre de formation du club varois. Il avait de temps à autre rechaussé les crampons ici  sans toutefois parvenir à enfiler le maillot d’un club.

Dans la nuit de vendredi à samedi, il est établi qu’il a emprunté le véhicule de ce même oncle pour rejoindre après le couvre-feu une soirée privée à Agen. De retour au domicile de sa famille dans la nuit, il a avoué son geste avant d’accepter de franchir le seuil du commissariat d’Agen le lendemain  pour y avouer les coups de couteau. Suivant les réquisitions du parquet d’Agen, le juge des libertés  a choisi de le placer en détention provisoire dans une maison d’arrêt éloignée de Lot-et-Garonne, estimant qu’un risque de représailles pouvait exister derrière les barreaux à Agen. 

(*) L’auteur présumé de l’assassinat a choisi de s’entourer des conseils de Me Sophie Grolleau, du barreau d’Agen. 

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: