Affaire Pilarski : le SMS d’Ellul qui incriminerait le chien Curtis – La République des Pyrénées

Spread the love
  • Yum

L’enquête se poursuit dans la triste affaire Pilarski. Cela fait maintenant plus de 16 mois que la jeune femme originaire de Rébénacq a été tuée par des morsures de chien en forêt de Retz (Aisne). Début mars, son compagnon, Christophe Ellul, était mis en examen pour homicide volontaire, son chien Curtis étant désigné par les expertises comme l’auteur des morsures mortelles.

Dans la suite logique de la procédure, ce lundi, comme l’avait indiqué dans la journée BFMTV, une confrontation a eu lieu au tribunal judiciaire de Soissons, entre Ellul et la famille d’Elisa. À la sortie, c’est l’oncle de la jeune femme, Vincent Labastarde, qui a fait un point sur cette rencontre, en lisant à la presse une courte lettre.

« Je le fais piquer »

C’est ainsi qu’on apprend qu’à 13h45, alors que Christophe Ellul était déjà en route pour rejoindre la forêt de Retz après l’appel de détresse d’Elisa à 13h19, « il a envoyé un SMS à ma nièce avec les termes suivants : « Je le fais piquer ». Par ce seul SMS, il reconnaît que son chien est à l’origine du décès de ma nièce » affirme l’oncle. Pour la famille, ce sont donc « des preuves irréfutables.Mais face à elle, M. Ellul a refusé de concourir à la manifestation de la vérité. Il est toujours dans le déni et refuse d’accepter que son chien est à l’origine du décès de ma nièce.Je veux rappeler que les victimes, c’est Elisa et le bébé et non Curtis. Que M. Ellul cesse de manipuler la justice » a déclaré le Béarnais.

On a aussi pu apprendre que la justice avait analysé le téléphone portable d’Elisa, dans lequel se trouvaient bien une vingtaine de photos d’elle promenant Curtis, en laisse, mais non muselé. Nous avons tenté de joindre Me Alexandre Novion, avocat de Christophe Ellul, sans succès pour l’instant.

Leave a Reply

%d bloggers like this: