Affaire Estelle Mouzin: Monique Olivier, la complice plus que zélée de Michel Fourniret – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Réservé aux abonnés

RÉCIT – L’ex-épouse et complice du tueur a précisé au juge les conditions dans lesquelles la petite fille a été assassinée.

Selon Monique Olivier, son ex-mari Michel Fourniret aurait emmené la petite Estelle dans la maison du couple, à Ville-sur-Lumes (Ardennes), avant de lui faire connaître un sort funeste.
Selon Monique Olivier, son ex-mari Michel Fourniret aurait emmené la petite Estelle dans la maison du couple, à Ville-sur-Lumes (Ardennes), avant de lui faire connaître un sort funeste. AFP / ALAIN JULIEN / AFP / FRANCOIS NASCIMBENI / AFP / FRANCOIS NASCIMBENI

Michel Fourniret, 78 ans, a enlevé, violé et étranglé Estelle Mouzin, 9 ans, le 9 janvier 2003. C’est tout du moins ce qu’a affirmé, vendredi, Monique Olivier, l’ex-épouse du tueur en série, à la juge d’instruction en charge de cette affaire. Selon elle, la petite fille aurait été kidnappée près de chez elle, à Guermantes (Seine-et-Marne), et emmenée par son bourreau à Ville-sur-Lumes (Ardennes), où il résidait à l’époque.

Fin novembre 2019, Mme Olivier, condamnée comme son ancien mari en 2008 à la réclusion criminelle à perpétuité pour une série d’autres meurtres, avait avoué avoir fourni un faux alibi à Michel Fourniret pour les faits de Guermantes. Ce mensonge avait contribué à l’enlisement d’une enquête maudite qui n’avait redémarré que grâce à l’opiniâtreté du père de la victime, Éric Mouzin.

Ses conseils, Mes Corinne Herrmann et Didier Seban – qui publient le 28 octobre, chez Lattès, Nous, avocats des oubliés, un livre sur le scandale des «cold cases» -, profitent de la désignation

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

Annulable à tout moment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *