François de Rugy à Paris le 17 mai 2019. — CELINE BREGAND/SIPALe feuilleton continue. Dans un nouvel article publié ce vendredi soir, le site d’information Mediapart explique que François de Rugy n’a pas été imposable en 2015 pour ses revenus déclarés de 2014. Le ministre de la Transition écologique a répondu sur Twitter que c’était parce qu’il avait fait des dons à son parti politique, Europe Ecologie Les Verts (EELV).

François de Rugy a loué un appartement à Orvault, près de Nantes, qui serait « à loyer social préférentiel » selon un article publié jeudi par Mediapart. Celui qui était alors député n’a pas payé d’impôts sur ses revenus de l’année 2014, d’un montant de 47.956 euros, détaille Mediapart ce vendredi.

« Où s’arrêtera l’acharnement ? »

Conformément à la loi à l’époque, celui qui était alors député n’était pas imposable sur la totalité de son revenu. Il a pu également retrancher de son revenu imposable une partie des dons faits à des « organismes reconnus d’intérêt général », écrit le média en ligne. Il a enfin bénéficié de crédits d’impôt liés à la garde d’enfant.

« Une seule raison », a aussitôt riposté François de Rugy dans un tweet : « Les dons de 1.200 euros que je faisais chaque mois au parti EELV en tant que député du groupe EELV, comme TOUS les autres députés du groupe, et comme tous les autres parlementaires qui financent ainsi leurs partis et la vie politique. Où s’arrêtera l’acharnement ? ».

Politique

Affaire de Rugy: Il a «voulu sauver sa tête en offrant la mienne», accuse son ex-directrice de cabinet

36 partages