Affaire Alexeï Navalny : que sait-on de Cinema for Peace, l’ONG allemande qui a organisé le transfert de l’… – franceinfo

Spread the love
  • Yum

Cinema for Peace assure avoir mené cette “mission humanitaire” à la demande de deux membres du groupe contestataire russe Pussy Riot.

Le principal opposant russe, Alexeï Navalny, est arrivé en Allemagne, samedi 22 août, à bord d’un avion médicalisé parti de Sibérie dans la nuit. Cette évacuation vers un hôpital berlinois a été pilotée par une petite ONG de la capitale allemande, Cinema for Peace, qui “n’a aucun lien avec la politique russe”, selon son fondateur. Comment cette structure s’est-elle retrouvée à jouer un rôle de premier plan dans cette affaire ? Que sait-on de Cinema for Peace ?

>> Alexeï Navalny hospitalisé dans un état “stable”. Suivez notre direct

Une ONG proche du groupe Pussy Riot

Cinema for Peace assure avoir mené cette “mission humanitaire” à la demande de deux des membres du groupe Pussy Riot, dont elle est proche. L’un d’eux en particulier, Piotr Verzilov, avait été lui-même hospitalisé en 2018 à Berlin après avoir été victime d’une tentative d’empoisonnement en Russie. A l’époque déjà, c’était cette ONG qui avait affrété un avion médicalisé pour l’amener à Berlin, dans le même établissement, l’hôpital de la Charité, l’un des plus réputés d’Europe.

Piotr Verzilov, qui affirme être un ami proche d’Alexeï Navalny, a appelé le fondateur et président de Cinema for Peace, Jaka Bizilj, pour lui demander son aide. En quelques heures, cette ONG peu connue a réussi à mobiliser des fonds privés et affréter un avion médicalisé de Nuremberg vers Omsk, en Sibérie, où l’ancien avocat de 44 ans avait été hospitalisé dans le coma. L’origine des fonds privés qui ont permis l’évacuation d’Alexeï Navalny, accompagné par des médecins allemands et son épouse, n’a pas été révélée.

Une volonté “d’influencer par les films”

Cinema for Peace a été créée après les attentats du 11-Septembre avec pour objectif “d’influencer par les films la perception et la résolution des défis mondiaux sociaux, politiques et humanitaires”, dans une démarche clairement “opposée à la guerre et à la terreur”. Depuis 18 ans, durant la Berlinale, l’ONG organise un gala qui réunit et récompense des stars d’Hollywood engagées en faveur de la paix et de la justice. 

Au fil des ans, l’actrice Charlize Theron mais aussi l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder, proche du dirigeant russe Vladimir Poutine, ont été invités à ces remises de récompenses, qualifiées d’“Oscars avec un cerveau” par le musicien et activiste irlandais Bob Geldof. Les fonds tirés de ces galas sont notamment reversés à des organisations des Nations Unies, selon Cinema for Peace. L’artiste chinois dissident Ai Weiwei a également collaboré avec l’ONG.

Un manque de transparence parfois critiqué

L’ancien directeur de la Berlinale, Dieter Kosslick, a accusé dans le passé l’ONG de manquer de transparence, tandis qu’en 2015 le quotidien allemand TAZ s’était insurgé contre des tentatives d’intimidation présumées de l’ONG sur des journalistes ayant exprimé des critiques. L’organisation semble entretenir des liens privilégiés avec le groupe de médias Axel Springer. Son journal Bild a publié de nombreuses interviews du président de l’ONG, un producteur de cinéma allemand d’origine slovène. Samedi, Bild attendait d’aileurs Alexeï Navalny dans le bon aéroport de Berlin alors que l’appareil affrété par Cinema for Peace était pourtant enregistré pour atterrir dans un autre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *