Adobe retire Flash de Reader et d’Acrobat

Spread the love
  • Yum

Adobe retire Flash de Reader et d'Acrobat

Adobe, le fabricant de l’ancien et très controversé Flash Player, a supprimé tous les composants Flash dans la dernière version de ses produits Reader et Acrobat PDF avant la mort officielle de Flash en décembre 2020.  La mise à jour de la société contient également des correctifs pour plusieurs failles de sécurité critiques qui devraient rendre la version de novembre impérative pour les administrateurs.

La suppression de divers composants de Flash dans la version de novembre 2020 de Reader et Acrobat – DC Continuous, Acrobat 2020 et Acrobat 2017 – sont répertoriés comme les “principales nouveautés” de cette version. Adobe note que Flash est maintenant obsolète et n’est plus utilisé dans son application de bureau Acrobat DC. Auparavant, il y avait des options ou un bouton dans Acrobat pour collecter les réponses des utilisateurs à partir d’un fichier de formulaire qui reposait sur Flash, comme Mettre à jour, Filtrer, Exporter (Tout/Sélectionné), Archiver (Tout/Sélectionné), Ajouter et Supprimer.

Adobe indique que les options des formulaires dépendant de Flash ont été remplacées par une “barre d’outils secondaire” contenant des boutons d’action pour mettre à jour, ajouter, supprimer, exporter et archiver ces réponses. En outre, le menu PDFMaker d’Adobe dans les applications Word et PowerPoint de Microsoft ne comporte plus le bouton Insérer un média, qui permettait auparavant aux utilisateurs d’Office d’intégrer du contenu Flash dans les documents.

publicité

Un plan de suppression d’ampleur

“Par défaut, Microsoft a désactivé la possibilité d’ajouter du contenu Flash ou Rich media dans les documents Office. Si votre document contient déjà du contenu Flash, Acrobat empêche l’intégration de Flash ou de Rich media dans le fichier PDF converti et ajoute une image à la place”, note Adobe.  “Si vous avez activé le contenu Flash dans les documents Microsoft, Acrobat ajoute une case vide dans le fichier PDF converti”, explique également le géant américain.

Ces suppressions s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés par l’ensemble du secteur pour éliminer Flash des navigateurs grand public d’ici la fin de l’année. Adobe, Apple, Facebook, Google et Mozilla ont annoncé en 2017 qu’ils mettraient fin à la prise en charge de Flash dans leurs navigateurs d’ici décembre 2020. En octobre, Microsoft a publié une mise à jour pour toutes les versions de Windows prises en charge qui supprime définitivement Flash du système d’exploitation. Le géant américain a publié la mise à jour “Flash-killing” pour permettre aux administrateurs de tester l’impact de l’absence de Flash sur les applications professionnelles.

A noter que le volet sécurité de la nouvelle mise à jour s’attaque à trois failles critiques liées à la mémoire qui, si elles sont exploitées, “pourraient conduire à l’exécution arbitraire de code”, comme le relève Adobe.  Il s’agit d’un débordement de mémoire tampon basé sur le tas (pour une faille estampillée CVE-2020-24435), d’une écriture hors limites (pour la faille CVE-2020-24436), et d’une vulnérabilité sans utilisation après coup, (pour les failles connues sous le nom de code CVE-2020-24430 et CVE-2020-24437).  

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: