Avec Edge, Microsoft actait l’échec d’Internet Explorer, en chute libre depuis des années. L’adoption n’est cependant pas plus au rendez-vous. Selon StatCounter, la part de marché du logiciel plafonne à 4% dans le monde.

En effet, malgré le développement de Windows 10 – qui représente aujourd’hui plus de 50% des versions de Windows -, Edge ne prend pas et les utilisateurs continuent de lui privilégier d’autres navigateurs, au premier rang desquels Chrome.

EdgeHTML abandonné pour Chromium

L’heure n’est-elle pas venue de reconnaître un nouvel échec ? Publiquement, il est peut-être encore trop tôt. En interne, les équipes de Microsoft travailleraient au développement d’un nouveau navigateur, rapporte Windows Central.

 

L’éditeur aurait ainsi décidé d’abonner son moteur de rendu EdgeHTML et de repartir du code open source Chromium pour son prochain navigateur Windows 10 – la même base donc que le navigateur le plus populaire du marché, Chrome.

Le futur logiciel aurait pour nom de code Anaheim. Il serait donc destiné à remplacer Edge comme navigateur par défaut sur Windows 10. Microsoft renoncera-t-il pour autant à la marque Edge pour ce nouveau départ ?

La question est encore sans réponse, ajoute Windows Central. On ignore donc également sur l’éditeur entend juste remplacer le moteur de rendu ou s’il prévoit d’apporter de plus amples changements, notamment au niveau du nom et de l’interface utilisateur.

Mais pour nos confrères, “une chose est sûre, cependant; EdgeHTML dans le navigateur par défaut de Windows 10 est mort.” Pour les développeurs de sites, une convergence sur Chromium devrait être accueillie positivement. Les internautes devraient y gagner aussi en termes de stabilité et de performance.

Le choix de Chromium augure-t-il de changements sur iOS et Android, les OS mobiles où la navigation Web est désormais majoritaire ? Rappelons que sur ces plateformes, Microsoft a déjà basculé Edge sur le moteur de rendu natif. Peu de changements sont donc à attendre.