© Huawei. Placé sur liste noire par les États-Unis, évincé des appels d’offres concernant les équipements réseaux dans plusieurs pays (dernier exemple en date au Japon avec SoftBank), le chinois Huawei vit des heures difficiles et ses concurrents en profitent, que ce soit les fabricants de smartphones ou les fournisseurs de matériels télécoms. Néanmoins,…