Accusés d’être trop “alarmistes”, les médecins des Hôpitaux de Marseille répondent à Didier Raoult – LaDepeche.fr

Spread the love
  • Yum

l’essentiel Didier Raoult a réitéré ce lundi matin son sentiment que certains médecins des Hôpitaux de Marseille diffusent des messages alarmistes. Ceux-ci lui ont répondu dans une tribune collective. 

“Je pensais et je pense toujours, je n’ai pas changé, que la peur est pire que le mal. Et c’est ce qu’il se passe. Il y a trop d’affolement, trop de nervosité, trop de panique”, a déclaré ce lundi matin Didier Raoult, à l’antenne de RTL. Invité à l’occasion de la sortie de son livre “La science est un sport de combat”, le directeur de l’Institut hospitalo universitaire Méditerranée infection (IHU) estime que certains de ses confrères des Hôpitaux de Marseille (AP-HM) tiennent des discours alarmistes.

A lire aussi : Covid-19 : Didier Raoult reproche à ses collègues de diffuser “des messages alarmistes”

Il avait déjà exprimé sa position dans un courrier, adressé à la direction de l’AP-HM le 24 septembre, et révélé par nos confrères du journal Le Monde. “Vous portez une responsabilité dans les mesures déraisonnables prises contre la ville, par le ministre de la santé”, les a-t-il même accusés, en faisant référence aux contraintes sanitaires de fermeture des bars et restaurants imposées dans les villes de Marseille et d’Aix-en-Provence pour deux semaines. “On regardera à la fin. Le poids de la mortalité à côté du poids social va être négligeable. Le poids social va être considérable car la peur n’a pas su être gérée”, a également déclaré Didier Raoult. 

Aujourd’hui, les données de Santé Publique France (consolidées) ne sont pas en mesure de justifier la moindre panique concernant la circulation du virus à Marseille. D’autres départements sont en revanche loin d’avoir atteint leur pic épidémique pour cette phase. pic.twitter.com/k4gWBPEN2E

— Didier Raoult (@raoult_didier) September 25, 2020

“Prévoir sereinement une réponse adaptée”

Dans une tribune collective publiée dimanche, les représentants des médecins de l’AP-HM, aux côtés des responsables des réanimations et des unités Covid, ont répondu au spécialiste des maladies infectieuses. “Le rôle d’un centre hospitalier universitaire, établissement de référence du département et de la région, n’est pas d’être ‘alarmiste’ ni de commenter, mais de soigner des patients, de prévoir sereinement une réponse adaptée aux besoins de santé de la population du département et de la région face à cette deuxième vague”, s’expriment-ils dans ce texte, cosigné par de nombreux chefs de service.

Point de situation chiffré des patients #COVID19 dans les Hôpitaux Universitaires de Marseille
Ce 27/09 au total 177 patients COVID19 sont hospitalisés dont
➡️44 en réanimation sur les 90 lits de réa. adultes de l’AP-HM (COVID & non COVID)
➡️133 en hospitalisation et aux urgences pic.twitter.com/NxafCBP3Z3

— AP-HM – Hôpitaux Universitaires de Marseille (@aphm_actu) September 27, 2020

“Personne n’a su prédire l’évolution de cette épidémie. Nous devons donc anticiper car demain les équipes soignantes ne veulent pas avoir à choisir quel malade ira ou non en réanimation, ajoutent-ils. Malgré tous nos efforts et nos demandes, nous ne trouvons pas les effectifs médicaux et paramédicaux à embaucher pour augmenter notre capacité globale d’hospitalisation. Il faut donc impérativement que le flux des hospitalisations Covid du département ralentisse très rapidement afin que nous puissions prodiguer des soins de qualité à tous les malades.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *