Accusé d’inceste, le politologue Olivier Duhamel est visé par une enquête pour « viols et agressions sexuelles » – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Le politologue Olivier Duhamel est accusé de « viols et agressions sexuelles » sur mineurs par sa belle-fille, Camille Kouchner.

Le parquet de Paris a ouvert, mardi 5 janvier, une enquête visant le politologue Olivier Duhamel, dont la belle-fille, la juriste Camille Kouchner, accuse dans un livre (La Familia grande, à paraître le 7 janvier) d’avoir abusé de son frère jumeau quand ils étaient adolescents, à la fin des années 1980. « Le parquet de Paris a ouvert ce jour une enquête des chefs de viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur un mineur de 15 ans et viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité », écrit le procureur de la République, Rémy Heitz, dans un communiqué. L’enquête a été confiée à la brigade de protection des mineurs (BPM) de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) à qui reviendra la tâche de « faire la lumière sur ces faits, à identifier toute autre victime potentielle et à vérifier l’éventuelle prescription de l’action publique ».

L’affaire, révélée lundi 4 janvier par Le Monde et L’Obs, a notamment provoqué la démission du célèbre constitutionnaliste de son poste de directeur de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP) et la fin de ses interventions médiatiques sur LCI et Europe 1.

« J’avais 14 ans et j’ai laissé faire (…). J’avais 14 ans, je savais et je n’ai rien dit », écrit Camille Kouchner, maîtresse de conférences en droit de 45 ans. Elle et son frère sont les enfants de l’ex-ministre Bernard Kouchner et de la professeure de droit Evelyne Pisier (morte en 2017), qui avait ensuite épousé le politologue Olivier Duhamel. Dans son livre, Camille Kouchner assure que les agressions sexuelles se sont répétées pendant des années. « Mon livre raconte à quel point beaucoup de gens étaient au courant », assure-t-elle dans un entretien à L’Obs. « Bien sûr, j’ai pensé que mon livre pouvait paraître obscène à cause de la notoriété de ma famille. Puis je me suis dit : c’est justement pour ça qu’il faut le faire », dit-elle aussi.

Lire l’enquête : Olivier Duhamel, l’inceste et les enfants du silence

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: