Accusé de viol incestueux sur mineur de moins de 15 ans, le politologue Olivier Duhamel démissionne de to… – Le Blog de Jean-Marc Morandini

Spread the love
  • Yum

L’avocate Camille Kouchner affirme dans La Familia grande, un livre à paraître  au Seuil, que son frère jumeau a subi durant l’adolescence des gestes incestueux de la part de son beau-père, le politologue et constitutionnaliste Olivier Duhamel.

Dans un article du Monde, paru lundi, Camille Kouchner explique que son frère lui a confié, dans les années 1980, lorsqu’ils avaient 14 ans, avoir été victime de gestes incestueux. Les jumeaux ont gardé le secret jusqu’en 2008 jusqu’à ce que son frère en parle à sa mère, Evelyne Pisier, spécialiste de l’histoire des idées politiques, décédée en 2017. Celle-ci a préféré garder le silence.

La Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), dont Olivier Duhamel était le président, a pris acte de sa démission « pour raisons personnelles », selon un message interne consulté par l’AFP. La FNSP a la responsabilité des grandes orientations stratégiques et de la gestion administrative et financière de Sciences Po.

Son directeur, Frédéric Mion s’est dit « sous le choc » à la lecture de ces révélations. Se référant au tweet publié par Olivier Duhamel, la chaîne d’information LCI a indiqué à l’AFP que le politologue ne serait plus sur son antenne. De son côté, Europe 1 n’était pas encore en mesure de faire de commentaire.

Camille Kouchner, fille de l’ancien ministre Bernard Kouchner, explique, dans une interview parue ce lundi dans l’Obs , avoir écrit ce livre pour « témoigner de l’inceste pour montrer que ça dure des années et que c’est très, très difficile de se défaire du silence. Je ne l’ai pas écrit au nom de mon frère, mais des sœurs, des nièces, de toutes les personnes touchées par l’inceste. » Contacté par l’hebdomadaire, Olivier Duhamel a refusé de commenter ces accusations.

Il a annoncé, dans la foulée, sur Twitter, avoir démissionné des présidences de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), qui finance Sciences Po, et du conseil d’administration du Siècle « pour préserver les institutions ».

Olivier Duhamel anime, par ailleurs, une émission sur Europe 1 et est chroniqueur sur LCI. 

Se référant au tweet publié par Olivier Duhamel, LCI a indiqué à l’AFP que le politologue ne serait plus sur son antenne. De son côté, Europe 1 n’était pas encore en mesure de faire de commentaire.

Leave a Reply

%d bloggers like this: