À seulement 7 ans, Kautilya Katariya fait partie des spécialistes en IA du Royaume-Uni

Spread the love
  • Yum

Je ne sais plus précisément ce que je faisais lorsque j’avais 7 ans, mais une chose est sûre, j’étais à © Fotis Fotopoulos / Unsplash utiliser un ordinateur et encore mois de connaître le développement web. Un garçon ou fille de 7 ans pourrait à la limite comprendre les bases HTML/CSS, mais Kautilya Katariya n’en est pas à ce stade. Kautilya, lorsqu’il n’avait que 6 ans, en 2020, figurait déjà parmi les spécialistes en intelligence artificielle au Royaume-Uni.

Les députés européens s’intéressent aux dérives potentielles de l’IA

Encore plus de temps pour apprendre pendant les confinements

L’année dernière, le Guinness World Records a officiellement désigné Kautilya Katariya comme étant le plus jeune programmeur informatique au monde qualifié dans le domaine de l’IA. Désormais âgé de 7 ans, Kautilya dispose déjà de 6 certifications concernant l’intelligence artificielle et la date science. Kautilya Katariya a notamment suivi une série de cours délivrée par IBM. L’entreprise américaine qui a eu échos de cet exploit, a décidé de consacrer un article de blog à l’histoire de Kautilya Katariya. À croire les dire d’IBM, les mesures de confinement et l’obligation de rester à la maison ont largement contribué à ce que Kautilya ait encore plus de temps pour apprendre.

“Kautilya a commencé à lire les supports de cours d’IBM pour l’aider à comprendre la programmation informatique et les concepts du langage Python. En raison de l’impact du Covid-19 et de la nécessité de rester à la maison, suivre les cours était une façon pour Kautilya, avec le soutien de ses parents, de passer du temps à acquérir de nouvelles compétences” peut lire sur le IBM Developer Blog.

Du haut de ses 7 ans, Kautilya compte 5 diplômes concernant le langage Python et a également terminé le cours sur les fondations de l’IA disponible sur la plateforme edX. Certes l’époque est plus propice à ce qu’un enfant de 7 ans apprenne la programmation Python, mais il faut toutefois saluer les compétences acquises par ce jeune homme. Nous souhaitons à ce Mozart de l’IA tout le meilleur pour la suite.

Leave a Reply

%d bloggers like this: