À quoi pourrait ressembler le déconfinement progressif? – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Réouverture des commerces autour du 1er décembre, autorisation des déplacements à Noël, couvre-feu… L’exécutif planche sur un déconfinement progressif, “par paliers”, qui devrait être précisé la semaine prochaine par Emmanuel Macron.

La sortie du confinement sera “progressive”, a prévenu Jean Castex, mardi soir, devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la gestion de la crise du coronavirus. Si le Premier ministre n’a pas pu préciser “le curseur de cette progressivité”, les possibles étapes d’un prochain déconfinement se sont dessinées au cours des derniers jours. Emmanuel Macron doit, un mois après sa dernière prise de parole, s’adresser aux Français en milieu de semaine prochaine pour leur donner des perspectives sur les semaines à venir.

· Une réouverture des commerces “autour” du 1er décembre

La colère et le désarroi des commerçants semblent avoir été entendus. Si une réouverture des commerces le 27 novembre, soutenue par Bercy, est demandée par les premiers intéressés afin de faire face au Black Friday, celle-ci devrait s’effectuer quelques jours plus tard. Le gouvernement prévoit, en effet, une réouverture “autour” du mardi 1er décembre, “si les indicateurs épidémiologiques suivent la tendance”, a indiqué Jean Castex devant l’Assemblée nationale.

Gabriel Attal a également affirmé, mardi, sur France 2, que “l’objectif” est une réouverture “le 1er décembre”. Le porte-parole du gouvernement a tout de même précisé que si “la situation continue de s’accélérer de manière positive”, l’exécutif “fera au mieux pour que les commerçants puissent travailler”.

Les cérémonies religieuses devraient, selon nos informations, reprendre au même moment que la réouverture des commerces.

· Les déplacements devraient être autorisés pour passer Noël en famille

Les fêtes de fin d’année pourront-elles être célébrées en famille? C’est le souhait de l’exécutif, comme l’ont annoncé à de nombreuses reprises dans les médias plusieurs ministres, en précisant que les gestes barrières devront être de mise et que les grands rassemblements devront être évités.

Selon nos informations, des dérogations pourraient permettre aux Français de se déplacer sur une durée limitée pendant les fêtes. Parmi les options envisagées, les déplacements seraient autorisés au début des vacances de Noël, soit le vendredi 18 décembre au soir. Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a, de fait, annoncé sur BFMTV mardi avoir “demandé à la SNCF d’être prêt à compter de la mi-décembre et jusqu’au 4 janvier de faire circuler 100% de leurs trains”.

“Il faudrait une catastrophe, une reprise incontrôlée de l’épidémie pour ne pas permettre aux Français de passer Noël en famille”, a, par ailleurs, confié un proche du président de la République au Figaro. “Ce ne sera pas la grosse fiesta” le 31, a mis en garde un conseiller de l’exécutif.

· Les restaurants et les bars seront fermés jusqu’à début 2021

Si les commerces pourraient rouvrir autour du 1er décembre, cela ne devrait pas être le cas des restaurants et des bars. La date du 15 janiver 2021, voire celle du 1er février, serait envisagée par le gouvernement, avance Le Point, sans que Bercy n’ait pour l’instant confirmé l’information.

Invité sur BFMTV-RMC mardi, Olivier Véran a affirmé que les restaurants et les bars “ne rouvriront pas début décembre” et que l’exécutif se tourne pour l’instant vers “début janvier”.

Après une rencontre, mardi, avec Bruno Le Maire, l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH) a indiqué à BFMTV que le ministre de l’Economie “n’a pas donné de date précise” concernant une réouverture. Une nouvelle rencontre est prévue jeudi ou vendredi avec les syndicats de la profession.

· Des restrictions jusqu’à l’été, un couvre-feu envisagé

Le déconfinement sera fait “par parliers” soutient Matignon. Des mesures de restriction “perdureront après le confinement”, a ainsi souligné Jean Castex mardi à l’Assemblée nationale. Le Premier ministre souhaite s’inscrire dans “une perspective au moins jusqu’à l’été prochain”, a-t-il précisé. Cette stratégie repose sur le principe de “vivre avec le virus sur le temps long”, avait-il indiqué au Monde le week-end dernier.

Selon nos informations, les rassemblements et les déplacements devraient être limités. Un couvre-feu fait également partie des scénarios à l’étude, étant présenté comme une mesure intermédiaire avant un retour à la normale. Les Français qui le peuvent devraient aussi continuer à télétravailler.

Le gouvernement souhaite avant tout éviter le “stop and go”, a souligné le Premier ministre au palais Bourbon, soit l’alternance de périodes de confinement et de déconfinement.

Clément Boutin avec Agathe Lambret et l’AFP

Leave a Reply

%d bloggers like this: