85 millions de dollars : le prix du Zoombombing

Spread the love
  • Yum

85 millions de dollars : le prix du Zoombombing

Zoom a accepté un règlement de 85 millions de dollars dans le cadre d’un recours collectif qui accusait la société de partager les données des utilisateurs par le biais d’intégrations logicielles tierces avec diverses plateformes numériques, ainsi que de mal sécuriser l’accès à ses reunions et aux données des utilisateurs.

L’accord préliminaire a été déposé au cours du week-end et est actuellement en attente de l’approbation du tribunal.

De mars à mai de l’année dernière, 14 actions en justice ont été intentées contre Zoom. Celles ci sont ensuite devenues un recours collectif regroupant les differentes plaintes. Dans cette action en justice, les membres du groupe ont affirmé que Zoom avait trompé les utilisateurs sur ses capacités de chiffrement, qu’elle partageait les données des utilisateurs avec des plateformes numériques sans leur consentement et que ses contrôles de sécurité et de confidentialité étaient inadéquats, ce qui a entraîné le phénomene du zoombombing.

Le “zoombombing” designe des interruptions non désirées et non autorisées de réunions Zoom par des participants extérieurs. L’année dernière, le ministère américain de la justice a fait du zoombombing un délit ), les personnes qui le pratiquent étant passibles d’amendes ou d’arrestations pour divers délits d’état ou fédéraux.

publicité

Entre 15 et 25 dollars par personne

Le montant de 85 millions de dollars, s’il est approuvé, sera réparti de manière à ce que les utilisateurs qui ont payé pour un compte puissent recevoir un montant allant de 15 à 25 dollars.

Bien que Zoom ait gagné 1,3 milliard de dollars en abonnements de la partutilistaeurs impliqués dans le recours collectif, les avocats des plaignants ont déclaré que le règlement de 85 millions de dollars était raisonnable compte tenu des risques importants liés au litige.

“Bien que les plaignants soient fermement convaincus que leur dossier est solide et que la certification du groupe est justifiée, il n’est pas certain que le tribunal finisse par accorder la certification ou par conclure que les plaignants ont droit à des dommages et intérêts”, ont ajouté les avocats des plaignants.

Outre le paiement de 85 millions de dollars, Zoom a également accepté de mettre en œuvre divers changements visant à améliorer la sécurité, à renforcer la confidentialité et à protéger les données des consommateurs.

La société a accepté de fournir des notifications en cours de réunion pour permettre aux utilisateurs de comprendre plus facilement qui peut voir, sauvegarder et partager les informations et le contenu des reunions et des utilisateur. L’application alertera les utilisateurs lorsqu’un hôte de réunion ou un autre participant utilise une application tierce pendant une réunion.

Zoom ne réintégrera pas non plus le kit de développement logiciel (SDK) de Facebook pour iOS dans les réunions Zoom pendant un an et demandera à Facebook de supprimer toutes les données des utilisateurs américains obtenues à partir du SDK.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply

%d bloggers like this: