6G : les États-Unis et le Japon s’unissent pour contrer la Chine

Spread the love
  • Yum

La 5G en est encore au tout début de sa phase de déploiement mais cela n’empêche pas les grandes puissances mondiales de penser à la suite. Les États-Unis et le Japon viennent ainsi de trouver un accord pour investir 4,5 milliards de dollars dans le développement du réseau sans fil 6G.

Dans le détail, l’Oncle Sam va engager 2,5 milliards dans cette initiative, tandis que son partenaire apportera les 2 milliards restants. Selon le média japonais Nikkei, le plan va ainsi permettre d’investir dans « la recherche, le développement, les tests, et le déploiement de réseaux sécurisés et de technologies de l’information avancées. »

Les deux partenaires entendent se donner toutes les chances de rivaliser avec la Chine, déjà bien lancée sur ce dossier. Xi Jinping a d’ailleurs récemment fait adopter un nouveau plan quinquennal par le parlement chinois qui s’est fixé des objectifs très ambitieux sur la 6G.

L’Europe aussi travaille sur la 6G

Les Japonais, qui avaient pris un peu de retard sur la 5G, sont donc cette fois déterminés à aller de l’avant sur cette technologie. L’ambition est donc à terme d’élever la part des brevets déposés par l’Archipel à 10 %. Pour cela, l’élaboration de normes mondiales sera déterminante selon le gouvernement et la coopération avec les États-Unis pourrait donc porter ses fruits.

Côté américain, la 6G est aussi un enjeu primordial. Certaines entreprises nationales sont déjà en pointe sur ce dossier à l’image d’Apple. En février dernier, nous évoquions déjà la stratégie poursuivie par la marque à la pomme. Elle recrute des profils d’experts du secteur et a rejoint l’Alliance for Telecommunications Industry Solutions (ATIS) en fin d’année. En lien avec d’autres compagnies américaines telles que Google, HP, et Cisco, elle va plancher sur des sujets tels que la fabrication, les normes et la préparation à une future mise sur le marche la 6G.

Enfin, notons que l’Europe n’est pas en reste et mise sur le projet de recherche Hexa-x piloté par Nokia, en collaboration avec des acteurs tricolores tels que Orange et Atos. L’idée est d’analyser « les cas pratiques et scénarios 6G uniques, le développement de technologies 6G fondamentales et la définition d’une nouvelle architecture pour une matrice intelligente qui intègre les activateurs technologiques 6G essentiels ».

Leave a Reply

%d bloggers like this: